Blog

L’influence du sommeil sur votre mémoire !

En période de partiels où la nuit de sommeil classique est parfois oubliée par les étudiants au profit de la nuit blanche, il est important de rappeler que le sommeil a un impact important sur votre mémoire. En effet, le sommeil consolide votre mémoire et permet de mieux retenir sur le long terme.

De nombreuses expériences ont démontré l’influence du sommeil sur la mémoire. L’une d’elle a réparti un groupe de personnes en deux sous-groupes. Le premier a bénéficié d’une nuit normale de sommeil après avoir mémorisé une série de mots ; le second n’a pas dormi.

Résultat : les membres du premier groupe ont présenté 48 heures après des capacités de mémorisation supérieures à celles du second groupe.

Six mois après la première expérience, les participants des deux groupes ont été réunis pour tester leurs souvenirs des séries de mots apprises 6 mois auparavant. La proportion de mots oubliés est identique dans les deux groupes, mais les zones cérébrales mobilisées au moment de l’effort de mémoire ne sont pas les mêmes :

–          Ceux qui ont pu dormir après l’apprentissage utilisent le cortex médian préfrontal (mémoire à long terme dans laquelle est stockée de manière durable les informations apprises) ;

–          Ceux qui ont passé une nuit blanche mobilisent l’hippocampe (mémoire à court terme dans laquelle est stockée les informations apprises pour une courte période de temps).

La conclusion de cette expérience est que le sommeil facilite bien le passage d’une information de l’hippocampe (qui intervient aux premiers stades du mécanisme de mémorisation ou aussi identifié comme la mémoire à court terme), vers le néocortex (identifié comme la mémoire à long terme) où elle sera pérennisée.

Autrement dit, le sommeil facilite le transfert des nouvelles informations fixées dans la mémoire à court terme vers la mémoire à long terme où elles seront stockées de manière pérenne pour permettre à l’individu de les retrouver 6 mois, 1 an, 10 ans après l’apprentissage.

Le sommeil est donc un facteur important dans l’acquisition de connaissances juridiques. Même si les partiels ne sont pas un moment où l’on dort assez, il est quand même important de faire des nuits de sommeil à peu près correct afin de retenir des connaissances sur le long terme.

Pour ce faire, il y a énormément d’outils qui existent pour mieux dormir. L’un de ces outils dont je ne peux me passer est un tracker de sommeil ou plutôt un réveil chronobiologique. C’est-à-dire un réveil qui calcule vos cycles de sommeil pour vous réveiller au moment le plus opportun.

C’est quelque chose d’assez couteux mais qui vous permet de passer des nuits de sommeil assez agréable et de vous réveiller facilement.

Si vous voulez tester un réveil chronobiologique, vous pouvez installer l’application « Sleep As Android » sur votre téléphone. Il y a une version d’essai gratuite de 7 ou 14 jours qui est assez sympathique et qui pourrez-vous aider à mieux vous réveiller plus en douceur le matin.

En conclusion, même si les partiels sont un moment où l’étudiant en droit fait de nombreuses nuits blanches, pensez à dormir un minimum pour consolider dans votre mémoire à long terme vos connaissances.

1 commentaire a été rédigé, ajoutez le votre.

  1. Rétrolien: Comment réviser correctement à la dernière minute ? | Memodroit