Blog

Un conseil pour travailler 2 fois moins !

La plupart du temps, lorsque je discute avec quelqu’un de révision, il me conseille de faire des fiches. C’est ce qu’on m’a conseillé pendant des années. Je commençais donc par faire mes fiches avant de mémoriser mon cours. Je me disais, c’est la seule et bonne méthode. En faisant mes fiches, j’aurais une bonne note !

Avec cette méthode, j’ai plafonné à 10 de moyenne pendant 2 ans. Pourtant, je travaillais autant si ce n’est plus que la plupart des bons voire très bons étudiants.

Un jour, j’ai mesuré objectivement mon temps de travail lorsque je faisais des fiches et lorsque je n’en faisais pas. Le constat a été édifiant !

Je me suis rendu compte que je travaillais 2 fois moins en terme de temps et qu’en plus je connaissais mieux mon cours lorsque je ne faisais pas de fiches.

Je peux vous donner un exemple chiffré :

Temps d’apprentissage d’un cours de 60 pages police 10

Avec des fiches :

72352129-Lecture et compréhension : environ 5h

-Fiches : environ 10h (6 pages par heure)

-Mémorisation : 15h (4 pages par heure)

Total : 30h

Sans faire des fiches :

-Lecture et compréhension : environ 5h

-Mémorisation : 15h (4 pages par heure)

Total : 20h

Il y a un gain de temps de 10h. C’est énorme parce que ça me permet d’apprendre la moitié d’un autre cours de 60 pages ou de passer du temps sur mes passions.

Les raisons sont simples ! Les fiches m’imposaient de lire mon cours, de le synthétiser et ensuite de le mémoriser. La plupart des étudiants savent que faire des fiches prend du temps. C’est un temps qui est censé être récupéré lors de la phase de mémorisation des fiches. Mais la plupart des étudiants ne sont pas assez synthétique lorsqu’ils font leurs fiches. En claire, ils font mal leurs fiches. Au bout de la 5ieme fiches, l’étudiant commence à recopier son cours. En droit, c’est encore plus dur d’être synthétique parce que la plupart du temps, tous ce que le professeur dit est important.

Ne pas faire de fiches est donc un gain de temps parce qu’on ne fait que lire le cours et ensuite à l’apprendre par cœur. Ça peut paraître étonnant mais personnellement j’apprends autant de fiches que de pages par heure. J’apprends 4 pages par heure mais aussi 4 fiches par heure.

La différence est que lorsque je ne fais pas de fiches, je peux passer plus de temps à revoir mon cours. Alors que souvent en faisant des fiches, je les apprends à la dernière minute en me disant :

« C’est bon ! J’ai mes fiches, je suis tranquille ! »

J’ai même remarqué que maintenant lorsqu’une personne me dit qu’il vient de finir ses fiches, je lui réponds que je viens de finir d’apprendre par coeur le cours.

Bien sûr, je ne dis pas que les fiches n’ont aucune utilité. Je considère juste que les fiches doivent être faites une fois que l’on a mémorisé le cours. Tout simplement parce qu’on peut être beaucoup plus synthétique une fois qu’on a le cours en tête !

11 comments were added, add yours.

  1. Rétrolien: Chronique d'un livre : Je veux réussir mon droit ! | Memodroit

  2. Yannick

    Chapeau l’artiste

  3. Your

    Je suis pas du tout d’accord. Ce que tu dis repose sur le postulat qu’apprendre tout le cour par coeur est la finalité des études.
    Or je pense qu’assimiler le cour est l’objectif plutôt que d’apprendre bêtement le cours.

    • Memodroit

      Je te remercie de ton commentaire qui me permettra d’apporter certaines précisions !

      Je comprends tout fait ton point de vue. Il est très judicieux ! En effet, apprendre par cœur, bêtement comme tu le dis, ou plutôt sans comprendre, ne sert pas à grand-chose !

      Sur le long terme, savoir raisonner est très important ! C’est pour cette raison que dans mon guide d’apprentissage C.M.R (Comprendre, Mémoriser et Revoir), que l’on obtient en newsletters, la première partie se base sur la compréhension. La compréhension est un point clé de toute méthode d’assimilation de connaissances. Apprendre par cœur sans comprendre est un exercice risqué. Même si certaines personnes peuvent s’en sortir de cette manière à court terme. Oui, j’en ai déjà vu s’en sortir à l’oral ainsi. A long terme, je ne conseillerai vraiment pas cette méthode !

      Il faut par contre remettre mon article dans son contexte. Mon article vise à démontrer que faire des fiches est une perte de temps. Et non à démontrer l’utilité de l’assimilation de connaissances. Pour assimiler des connaissances, on peut également faire des fiches. C’est juste que cela prendra un peu plus de temps. La plupart des étudiants font des fiches. Ce n’est peut-être pas ton cas ! Mais c’est une réelle perte de temps parce que la plupart des étudiants font des fiches non synthétiques et à la dernière minutes.

      J’ai perdu énormément de temps ainsi en pensant que c’était la seule et unique méthode d’apprentissage !

      Or ne pas faire de fiches te fait gagner du temps ! Mon article le démontre objectivement afin de montrer à la plupart des étudiants que ce temps il pourrait l’utiliser à revoir leurs cours. Ce qui permet réellement d’assimiler des connaissances à long terme comme tu le soulignes ! C’est pourquoi je suis d’accord avec toi !

      Mais j’aimerais aller un peu loin que toi en expliquant pourquoi assimiler le cours est meilleurs que juste l’apprendre par cœur. Selon le dictionnaire, assimiler des connaissances signifient tout simplement saisir, comprendre, absorber et faire siennes des connaissances. Il faut que ces connaissances fassent partie de nous et que nous ne voyions pas seulement l’utilité théorique mais aussi pratique de ces connaissances.

      Par conséquent seul un apprentissage sur le long terme le permet. Pour assimiler sur le long terme, il faut Comprendre, Mémoriser et Revoir son cours et approfondir son cours en voyant l’application de ces connaissances en pratique.
      Premièrement, pour Comprendre, Mémoriser et Revoir son cours, il ne faut pas perdre de temps. Or faire des fiches fait perdre du temps et travailler plus pour rien. Ma méthode C.M.R permet d’assimiler un cours sur le long terme parce qu’elle permet de comprendre, d’apprendre par cœur et de revoir un cours.

      Je distingue ces 3 étapes pour la simple et unique raison que comprendre, apprendre par cœur et revoir sont liés.

      Comprendre permet de raisonner et d’apprendre par cœur plus facilement !

      Apprendre par cœur sans comprendre ne permet pas de raisonner sur son cours !

      Comprendre sans apprendre par cœur et sans revoir ne permet pas de se souvenir parce que le cerveau oubli. Il y a deux articles sur le site qui démontrent l’importance de revoir un cours pour le consolider dans sa mémoire à long terme. La compréhension a elle-seule ne suffit pas à se souvenir sur le long terme !

      Il y a d’ailleurs les études d’Alain Lieury, professeur émérite en psychologie cognitive, qui démontre que le culte de la compréhension est un mythe. L’apprentissage par cœur est tout aussi important. Je rejoins son point de vue ! L’éducation française rejette l’apprentissage par cœur et privilégie la compréhension. Or la compréhension n’est qu’une manière plus simple de mémoriser des connaissances. Sans rappel, on oublie ce qu’on a compris ou appris par cœur ! Ce qui est tout à fait naturel ! La compréhension a elle-seule sans rappel de cette compréhension ne suffit pas. L’exemple type est une personne atteinte d’Alzheimer. Elle comprend ce qu’on lui dit mais ne s’en souvient pas à cause d’une défiance mentale touchant sa mémoire !

      Pour moi, l’assimilation de connaissances s’inscrit dans le rappel de ces connaissances. Le rappel est plus important si ce n’est plus que l’étape de compréhension ou de mémorisation. En revoyant énormément ses connaissances, on peut finir par les mémoriser (intégration dans notre mémoire à long terme) et les comprendre en recherchant leur utilité pratique.

      Pourtant, sans revoir des connaissances, on a beau les comprendre et les mémoriser, sur le long terme, le cerveau oublie. C’est un fait ! Tant que ces connaissances n’ont pas intégré notre mémoire à long terme, elles ne font pas partie de nous, nous ne les avons pas assimilés comme tu le soulignes ! Cela vaut à n’importe quel niveau ! J’ai beau avoir fait pratiquement 6 ans de droit, avant mon séminaire en droit famille de cette semaine, je vais revoir tous mes cours en droit de la famille ! Pourquoi ? Tout simplement parce que je sais que mon cerveau oubliera certains détails ! C’est naturel !

      Comme Albert Einstein le disait : Ce n’est pas que je suis si intelligent, c’est que je reste plus longtemps avec les problèmes !

      C’est une citation qui m’a beaucoup marqué parce que j’ai constaté que la plupart de nos professeurs qui sont si excellents en doit font du droit depuis 15 ou 20 ans. Ils sont restés avec des problématiques juridiques pendant plus longtemps que la moyenne ! C’est pour cette raison qu’ils sont des experts. Je pense qu’il est important de prendre le temps pour revoir, revoir et encore revoir ses cours. On ne peut pas forcément comprendre l’utilité d’un cours comme l’introduction au droit, le droit de personnes et de la famille, le droit des obligations ou le droit du régime général des obligations sans avoir appris d’autres cours comme le droit patrimonial de la famille, le droit immobilier et le droit des affaires ou sans avoir constater leur utilité pratique.

      Deuxièmement, pour constater l’application de son cours, il faut connaître son utilité théorique et pratique ! La théorie ne va pas sans la pratique ! Beaucoup d’étudiants ne font pas de stages jusqu’à la fin de leur licence de droit. Beaucoup de cours que les étudiants reçoivent demeurent alors théoriques et abstraits ! Ils ne savent pas comment appliquer en pratique leurs connaissances. Par exemple, pour le droit des obligations ou des contrats, ce n’est pas parce qu’on sait comment se forme un contrat que l’on sait comment le rédiger. La faculté de droit n’a que pour but de nous apprendre à raisonner. Ce qui est déjà crucial !
      Il faut faire un cursus plus professionnalisant ou faire des stages pour commencer à apprendre la pratique d’une profession. Tous les étudiants de première année ne font pas de stages. Comment peuvent-ils vraiment assimiler un cours et connaître son utilité pratique ?

      La seule et unique solution à laquelle j’ai réfléchi est qu’il revoit leurs cours le plus possible pour acquérir des connaissances sur le long terme. De cette manière, le jour où ils seront en stage, ils pourront valoriser ces connaissances tout simplement parce qu’ils les auront maîtrisées (ils se souviendront et comprendront l’utilité leurs connaissances).

      • louis

        Merci!

  4. hamza chemsi

    merci, vraiment j’ai des problème de mémoire, je vais essayé de suivre votre méthode et merci encore une fois

  5. Hasna

    Bonjour,

    Alors voilà dans deux semaines exactement, je vais passer mon premier partiel, et oui je ne suis qu’en L1 🙂

    Mais je n’arrive pas à adopter une méthode de travail , je me dis est-ce qu’il faut que j’apprenne par cœur ou pas … Par ou dois-je commencer ? Est-ce que le par cœur est obligatoire, notamment en droit Constit ou Civil ?
    Alors je voudrais savoir s’il faut apprendre ces cours pas cœur ou pas ?
    Cordialement Hasna .

    • Memodroit

      Bonjour,

      Pour la méthode d’apprentissage, je te conseilles ma méthode C.M.R en 3 étapes :
      1) Comprendre (lire ton cours une fois en entier)
      2) Mémoriser (apprendre par cœur ton cours avec une technique de mémorisation)
      3) Revoir (revoir ton cours de tête et en relisant à des moments précis – immédiatement, le lendemain, au bout d’une semaine, au bout d’un mois)

      Cette méthode est celle que je préconise et qui fonctionne le mieux lorsque tu te retrouves devant tes cours. Pour plus de précisions, je te conseilles de télécharger notre Guide gratuit expliquant dans le détail la méthode en t’abonnant au Club Memodroit (en haut à droite).

      Pour moi, le par cœur est indispensable en Droit. C’est ce qui rebute le plus les étudiants en droit et qui constitue la principale difficulté des études de droit. En effet, tes examens porteront soit sur une réflexion (qui nécessite que tu connaisses et maîtrise les notions et concepts de droit) soit sur des éléments de définition à retranscrire (comme la définition de la constitution ou autre). Par exemple, pour te souvenir des différentes notions juridiques en Droit constitutionnel, il te sera nécessaire de les apprendre par cœur. Autrement dit, le Droit sollicite énormément ta mémoire et le par cœur est indispensable pour réussir.

      Restant à ta disposition et te souhaitant bonne chance pour tes examens,

      Memodroit

      • Hasna

        Bonsoir,Mémodroit

        Je te remercie pour ta réponse, je suis désolée de te répondre aussi tardivement, mais les partiels m’ont pris tout mon temps.
        Mes professeurs m’ont dit que le droit n’était pas du par coeur, mais qu’il fallait avoir un raisonnement juridique, mais comment fait-on pour acquérir ce raisonnement ? Ils ne veulent pas non plus qu’on  » recrache leur cours  » ce que je ne comprends pas forcément…
        Cordialement Hasna.

        • Memodroit

          Bonsoir,

          J’ai écris un article spécialement pour toi sur le raisonnement juridique :http://memodroit.fr/comment-ameliorer-votre-raisonnement-juridique/

          Le problème est que beaucoup de professeurs véhiculent l’idée qu’il n’est pas nécessaire d’apprendre par cœur. A leurs niveaux, c’est réellement le cas. A leurs niveaux, comprendre suffit amplement puisqu’ils possèdent déjà énormément de connaissances. Toutefois, à ton niveau, tu ne peux pas savoir ce que tu ne sais pas. Tu ne peux que savoir ce que tu sais. L’acquisition de connaissances est donc primordiale pour pouvoir raisonner. Raisonner ne consiste qu’à trouver une solution à une difficulté juridique à partir de tes connaissances juridiques. Sans connaissances, il est donc difficile de raisonner. Tu pourrais peut-être continuer à apprendre comme tu apprends en essayant juste de comprendre plus tes cours. Les schémas peuvent ici t’être d’une grande aide.

          Jacques

          • Hasna

            Bonsoir,

            Il est vrai que vue sous cet angle , je vous donne tout à fais raison ! Je vous remercie des conseils donné ! J’en ferai bon usage.

            Merci à vous ! Et je suis désolée, pour le dérangement occasionné !

            Cordialement.