Blog

Comment vraincre la procrastination ?

L’un des grands principes qui nous incite à passer à l’action, qui nous motive est le principe de peine/plaisir. Ce principe permet d’éviter la procrastination.

Autrement dit, ce principe permet d’éviter de reporter au lendemain ce que nous voulons faire. La plupart du temps lorsqu’un étudiant n’arrive pas à réviser, c’est en grande partie à cause de la procrastination. Ce n’est pas le cas de tous les étudiants. J’ai évoqué indirectement cette question au sein d’autres articles. Mais la procrastination est un mal qui nous touche tous.

Nous reportons au lendemain nos révisions jusqu’à la veille de l’examen. Nous justifions cette tendance en nous disant que nous sommes plus efficaces aux derniers moments. C’est totalement faux parce que réviser à la dernière minute ne nous permet pas de revoir suffisamment nos cours ! Revoir suffisamment le cours permet de mieux retenir les connaissances, de mieux comprendre et de mieux le maîtriser.

En réalité, nous reportons nos révisions jusqu’à la dernière minute parce que nous ressentons plus de peine à réviser immédiatement.

La veille de l’examen, la peine ressentie de ne pas avoir révisée cumulée à la peine ressentie de ne pas avoir son année devient plus forte que la peine de ne pas réviser.

Cette tendance à remettre au lendemain jusqu’à la veille d’un examen peut alors être aisément combattu par ce principe de peine/plaisir.

Ce principe nous indique que nos comportements sont dirigés par 2 choses :

-Soit nous essayons d’éviter une peine, une souffrance

-Soit nous recherchons du plaisir

Notre degré de motivation obéit à ce principe. J’irais même plus loin en disant que la peine nous motive plus à faire quelque chose que la recherche de plaisir.

L’exemple type c’est lorsque vous vous dîtes que vous allez travailler X heure aujourd’hui.

Devant votre bureau ou vos cours, vous ressentez une sensation désagréable. Vous avez envie de tous faire sauf réviser ! Souvent, pour les personnes les moins volontaires, vous reporterez à plutard vos révisions.

Vous reporterez à plutard vos révisions parce que vous voulez éviter une peine. Cette petite sensation désagréable qui apparaît lorsque vous allez vous mettre à réviser. Elle peut être plus ou moins forte en fonction de vos habitudes. Pour vous, réviser vous apporte plus de peines que faire tout autre chose. Toute autre activité devient beaucoup plus plaisante que réviser. Vous ressentez donc plus de peines à réviser qu’à ne pas réviser !

Pour intervertir cela, il suffit d’associer plus de peines à ne pas réviser en vous posant deux questions :

1)      Qu’elle est la peine que je vais ressentir à ne pas réviser même un peu ?

Même si immédiatement, ne pas réviser vous apporte plus de plaisir que de peine, à long terme, ce sera tout le contraire. Le lendemain, vous aurez encore plus de mal à vous mettre au travail parce que vous consoliderez votre habitude d’éviter de réviser. Vous ne finirez pas à temps vos révisions. Vous devrez tout rattraper aux derniers moments. Ce qui fait que vous ne serez pas réellement prêt le jour des examens. Vous aurez peut-être une mauvaise note à rattraper. Vous aurez plus de mal à réussir vos examens et donc votre année ! Vous louperez peut-être vos études et ne vous ne deviendrez pas avocat ou autre !

Quand vous voyez les choses de ce point de vue, même si j’ai un peu exagéré le trait, vous associerez plus de peines à ne pas réviser qu’à réviser.

2)      Quel plaisir je vais ressentir si je révise immédiatement ?

De même, vous avez l’habitude de rechercher un plaisir immédiat. Faire autre chose que réviser vous apporte plus de plaisir que réviser. Il faut vous demander quelle satisfaction vous allez tirer de vos révisions. Ce n’est pas évident sur le coup, mais si vous voyez les choses à long terme, réviser régulièrement peut vous apporter énormément de choses. Si je révise au moins 3h aujourd’hui, cela me laissera plus de temps pour me détendre le soir. En tout cas, je culpabiliserais moins pendant que le regarderais ma série préférée ! Si je révise immédiatement, je vais finir mes révisions un peu plus tôt et me détendre pendant la période de révisions ! Je serais vraiment prêt le jour des examens et obtenir des points en plus pour rattraper d’autres matières où je suis un peu moyen. Je pourrais avoir mon année de droit et réussir mes études. Je pourrais exercer tel métier qui me passionnerait !

Parfois un comportement actuel peut avoir de lourdes conséquences à long terme. C’est pourquoi, il faut toujours se poser les questions.

Qu’elle est la peine que je vais ressentir à ne pas réviser immédiatement ?

Qu’elle est le plaisir que je vais ressentir à réviser immédiatement ?

Pour rappel, souvenez-vous que vous ressentirez plus de peines à ne pas réviser !

Soyez le premier à publier un commentaire.