Blog

Comment réviser correctement à la dernière minute ?

C’est un sujet assez particulier que je compte traiter dans cet article. Je ne conseille pas du tout de réviser à la dernière minute mais plutôt de réviser régulièrement tout au long de l’année parce que premièrement vous travaillez moins (en tout cas, l’effort est éparpillé sur plusieurs semaines), que vous avez plus de temps pendant la période de révision (donc vous pouvez vous adonner à vos passions), que vous mémorisez mieux et retenez des connaissances sur le long terme et qu’à la fin vous avez de meilleurs notes. Mais récemment un étudiant m’a posé cette question :

« Comment réviser à la dernière minute ? »

J’ai été pendant toute ma licence un travailleur de dernière minute. C’est possible de réussir ses études et valider ses années de droit en travaillant à la dernière minute, c’est juste que c’est en réalité plus dur et plus difficile parce que vous devez être capable de réviser énormément afin d‘en accomplir énormément en peu de temps voir en une nuit. J’ai des amis qui aiment travailler à la dernière minute ! Quelque soi ce que je leur explique, ils préfèrent quand même s’y mettre à la dernière minute. Ils aiment être stressé, faire des nuits blanches, se bourrer le crâne pendant 3 semaines à un mois. C’est leur truc, si c’est également votre truc, et que vous le faites consciemment, vous serez intéressé par ce qui suit.

Pour moi, il y a 3 idées ou principes qui peuvent vous permettre de réviser correctement à la dernière minute. Ces 3 principes sont qu’il faut que vous soyez capable de travailler énormément du jour au lendemain, de gérer votre fatigue et de mémoriser le plus possible en peu de temps.

1)      Travailler énormément

Si vous révisez à la dernière minute, c’est sûrement que vous n’avez rien foutu de tout le semestre et parfois vous n’avez même jamais vu votre prof. Vous devez donc réviser de manière acharnée ! Vous devez vous donner à fond sur 3 semaines à 1 mois pour intégrer le plus possible de connaissances dans votre mémoire et obtenir des notes convenables. Il n’y a pas de formules magiques !

Vous devez donc nécessairement travailler 7 à 10 heures par jour, voir plus. C’est la constance que j’ai remarqué et la plupart de mes camarades qui réussissent en révisant à la dernière minute révise 7 à 10 heures par jour voir même plus. J’ai un ami qui dort 4 heures par nuit pendant les examens et révise au moins 13 à 15 heures par jour. Il ne fait pratiquement pas de pauses. C’est véritablement une machine de travail. Mais c’est vraiment un cas extrême ! Pour vous, je pense 10 heures peuvent suffire !

Pour moi, c’est vraiment le prérequis pour réviser à la dernière minute. Il faut être capable de travailler énormément. En même temps, si vous n’avez rien fait du semestre, travailler de manière acharnée sur 3 semaines à 1 mois, c’est pas si difficile. Vous aurez tout le temps qu’il faut après pour vous reposer !

2)      Gérer votre fatigue

Pour réviser à la dernière minute, l’aspect le plus important que vous devez savoir gérer c’est votre fatigue. Vous allez devoir travailler énormément en quelques jours (entre 7 à 10 heures par jour pour être réellement efficace), dormir très peu et faire des nuits blanches, parfois sur 2 jours. Je me souviens d’une nana qui arrivait aux examens toute blanche et pâle parce qu’elle n’avait pas dormi pratiquement depuis 2 jours. Le pire dans l’histoire, c’est qu’elle ne se souvenait même pas de ce qu’elle avait mémorisé tellement elle était épuisée.

Pour pouvoir garder un état mental à peu près correct, fonctionner et vous souvenir un peu de ce que vous avez mémorisé la veille, il faut savoir gérer votre fatigue.

Une astuce à la con que j’applique lorsque je révise à la dernière minute est de faire une micro sieste ou courte sieste toute les 3 à 4 heures. Réviser à la dernière minute signifie pour moi, la plupart du temps nuit blanche. Le problème est que vous êtes fatigué, vous avez sommeil et vous n’arrivez même pas à vous concentrer et à réviser. Arriver à un moment, même le café ne vous fait plus rien. Or faire une courte sieste de 10 à 20 minutes, pas plus, peut vraiment vous faire récupérer. Vous n’avez même pas besoin de vous endormir. Il vous suffit juste de vous assoir dans un fauteuil (n’allez pas dans votre lit, sinon vous ne pourrez pas vous réveiller), et fermer les yeux, rester comme ça pendant 10 à 20 minutes et vous récupérerez un peu.

En plus, cette micro sieste va vous permettre d’intégrer vos connaissances dans votre mémoire à long terme. Le sommeil est très important pour la mémoire comme cet article vous le rappelle. Or quand vous révisez à la dernière minute, vous ne dormez pas assez pour que votre cerveau intègre les connaissances dans votre mémoire à long terme. La seule solution pour limiter la casse que j’ai trouvé, gardé un peu la forme et avoir un au moins 60 à 70 % de ces capacités intellectuelles est de faire une micro-sieste toute les 3 à 4 heures pour rester en forme. Si vous êtes vraiment fatigué, vous pouvez faire une micro sieste toutes les deux heures.

Une autre astuce à la con pour rester éveillé et en forme quand vous révisez à la dernière minute et que vous êtes obligé de rester éveillé est de bouger toutes les heures ou les deux heures. Ça peut paraître con mais vous restez assis à réviser toute la nuit. Vous vous endormez parce que vous faites du sur place, vous ne bougez pratiquement pas. Bouger un peu, par exemple sautiller pendant 2 minutes en écoutant de la musique ou autre va vous réveiller un peu et vous permettre de continuer à travailler.

3)      Mémoriser le plus possible

Maintenant que nous avons vu comment rester éveillé, gardé à peu près ces capacités intellectuelles pour travailler en dormant très peu ou toute la nuit sans être trop fatigué, la question qui demeure est la suivante :

Quelle technique de mémorisation pouvez-vous appliquer pour retenir vos cours ?

En ce qui concerne la mémorisation de vos cours, il faut comprendre que réviser à la dernière minute est un peu un pari que vous faites. Je veux dire, ce n’est pas en deux jours ou en une nuit, que vous mémoriserez tout votre cours, que vous en souviendrez parfaitement et aurez assez de recul dessus pour obtenir une excellente note. En réalité, vous faites un pari en révisant à la dernière minute. Vous faites le pari que vous allez apprendre votre cours, pas forcément complétement, que vous allez bluffer votre prof (lui faire croire que vous maîtriser son cours) et vous en sortir avec une bonne note.

Pour mémoriser votre cours à la dernière minute, la méthode la plus efficace que je connaisse est la méthode de la répétition. Elle ne nécessite aucun prérequis. Elle est facile d’utilisation et donne de très bon résultat. Le palais de mémoire et les autres méthodes nécessitent un minimum de travail au préalable (comme maîtriser la méthode).

Ici de préférence, il faudrait lire votre cours à l’avance, le comprendre un peu au minimum et surligner les connaissances importantes ou faire des fiches (je sais que certain font des fiches qu’ils révisent à la dernière minute) ou encore soudoyer un (e) de vos camarades pour qu’il ou elle accepte que vous photocopiez ses fiches. Une contrepartie comme un bon resto peut passer. Cette dernière est ma favorite, même si ça m’a un peu coûté en resto !

Une fois que vous avez cette base de travail (un cours déjà lu plusieurs fois et surligné ou de préférence des fiches), votre unique but est de mémoriser le plus possible de votre cours. Souvent, je ne révisais que 60 à 75 % du cours. Je recherchais à connaître parfaitement au moins 60 %  à 70 % du cours. Sur un cours de 60 pages, ça fait environ 36 à 42 pages. Ce qui est largement possible en une nuit. Une fois que j’avais tout mémorisé, je prenais une heure pour faire un rappel de tout le cours de tête pour voir ce que j’avais effectivement retenu et je relisais ces 36 à 42 pages une ou deux fois. Les pages restantes, je les apprenais sur mon trajet pour aller à l’oral et dans le couloir devant la salle d’examen. Globalement, j’essayais de passer le dernier. Ou quand j’étais vraiment fatigué, parce que ça faisait déjà plusieurs jours que je faisais ça, j’apprenais tous ce que je pouvais et j’essayais de passer le premier en espérant tomber sur le début du cours. Parfois, ça marchait, parfois je tombais sur la fin du cours que j’avais juste lu. Dans ce dernier cas, je faisais feu de tout bois, comme je connaissais une partie du cours, j’essayais de bidouiller un truc à peu près passable pour limiter la casse.

En conclusion, pour moi, pour réussir en travaillant à la dernière minute, il faut suivre ces 3 principes : travailler énormément, gérer sa fatigue et mémoriser le plus possible votre cours quitte à faire des nuits blanches ! Même si gardez à l’esprit que ça demeure toujours un pari que vous faites !

2 comments were added, add yours.

  1. Marina Ivora

    Salut ! J’ai été très intéressée par vos méthodes de révision et conseils pour retenir son cours. En effets, je me suis retrouvée dans deux titres, notamment comment mémoriser son cours et comment réviser correctement à la dernière minute ? J’ai souvent du mal à me rappeler du cours lors de mes évaluations, même lorsque je l’ai bien compris et retenu. En fait, j’aime bien le travail de groupe, car il me permet de facilement comprendre le cours lors des échanges avec les autres. Mais la difficulté se trouve au niveau de mes révisions personnelles, je les fais en retard, parfois à la veille des évaluations. Le véritable problème est que je n’arrive pas a faire mes fiches et j’étudie tous en même temps. J’espère qu’avec vos méthodes que j’ai téléchargée je pourrai trouver une solution a ma difficulté. Merci pour ces conseils pratiques.

    • Memodroit

      Merci à toi de ton commentaire ! ça motive toujours l’équipe à en faire plus !

      Il y a aussi pas mal d’articles sur la mémoire sur le site allant de la compréhension, aux méthodes de mémorisation et au rappel des connaissances. Chaque étape est très importante pour avoir une excellente mémoire (Comprendre, Mémoriser et Revoir).

      Bon courage et bonne continuation !