Blog

Comment régler vos difficultés en Droit ?

En Droit, il y a certains points sur lesquels vous devez être impérativement bon. Si vous êtes bon sur ces points, vous réglerez sans problème vos difficultés. 

Ces points qui vous permettront de régler vos difficultés sont vos points critiques de succès. Il constitue le plus souvent 5 à 7 compétences sur lesquels vous devez être bon pour obtenir de bon résultat dans votre domaine d’activité. Cette manière de voir les choses s’appliquent quel que soit votre domaine d’activité.

Par exemple, en tant qu’étudiant en Droit, vous devez maîtriser un certain nombre de compétences pour réussir votre année. Si vous êtes faible sur une de ces compétences, il sera plus difficile pour vous de réussir votre année.

Vos points critiques de succès sont les suivants ;

       – savoir vous mettre au travail,

       – savoir comprendre, mémoriser et restituer vos cours,

       – savoir réaliser un exercice juridique (dissertation, cas pratique et commentaire),

       – savoir réaliser une prestation orale,

 Ces 4 compétences sont vos points critiques de succès. Si vous avez des faiblesses sur une de ces 4 compétences, vous aurez du mal à réussir vos études de Droit.

 Par exemple, imaginons que vous sachiez vous mettre au travail, mémoriser vos cours et faire une prestation orale mais que vous ne sachiez pas réaliser un exercice juridique et faire des recherches juridiques. Vous aurez énormément de mal à retranscrire vos connaissances dans un devoir qui vous donnera de bonnes notes. Vous galérer toujours aux écrits et vous serez obligés de rattraper vos notes aux oraux. Donc, vous aurez toujours des mauvaises notes aux écrits et si vous réussissez vos années, ce sera en grande partie grâce aux oraux.

 Inversement, si vous avez une bonne mémoire, que vous savez réaliser vos devoirs, une prestation orale et faire des recherches mais que vous ne savez pas vous mettre au travail, vous aurez aussi beaucoup de difficultés à réussir vos études parce que sans avoir suffisamment travaillé, vous ne pourrez pas mémoriser entièrement vos cours, en tout cas de manière optimale pour obtenir une bonne note, et vous ferez toujours à la dernière minute vos devoirs, ce qui ne vous permettra pas également de rendre des devoirs véritablement bons. Vos notes plafonneront la plupart du temps. Peut être à l’heure actuelle ce n’est pas handicapant pour vous mais plus vous avancerez dans vos études, plus on vous demandera d’accomplir énormément de choses. Surtout si vous aspirez à exercer une profession juridique.

Vous avez saisi le principe ! Maintenant que vous connaissez les compétences clés pour réussir votre année, je vais vous montrer un processus de 3 étapes pour définir une stratégie qui vous permettra de progresser sur chacune de ses compétences clés.

  • La première étape consiste à définir les points critiques de succès de votre domaine d’activité.

Ici nous avons défini ces points pour vous afin de vous faire gagner du temps.

  • La deuxième étape consiste à vous noter sur une échelle de 1 à 10 sur chacun de ces points.

0 étant la nullité absolue et 10 la perfection. C’est à dire deux points inatteignables pour une personne normale. 5 étant la moyenne. C’est à dire, vous ne vous considérez ni bon ni mauvais. Par exemple, je ne suis pas à 10 sur aucun de ces 5 points. Je le situerais plus tôt à 6 ou 7. Ce qui est largement suffisant pour obtenir de bonnes notes voir être excellent. La perfection n’existe pas ! Le but est qu’une de ces compétences ne vous handicape pas. Comme c’est des points clés, une note faible sur un de ces points vous handicapera nécessairement.

Quand j’étais en deuxième et troisième année de droit et que j’avais plus de mal, mes notes sur chacun de ses points étaient les suivants :

  • Savoir me mettre au travail – 7/10
  • Apprendre mes cours – 4/10
  • Réaliser des devoirs – 4/10
  • Faire une prestation orale – 7/10

Je n’avais pas trop de difficultés pour me mettre au travail ni réaliser une bonne prestation orale. Par contre, j’avais une méthode de mémorisation vraiment mauvaise parce que je ne revoyais pas mes cours et j’étais vraiment nul méthodologiquement. Mes notes aux écrits tournaient toujours entre 8 et 10. Je réussissais mes années en grande partie grâce aux oraux.

A l’heure d’aujourd’hui, mes notes sur chacune de ces compétences sont les suivantes :

  • Savoir me mettre au travail – 8/10
  • Apprendre mes cours – 7,5/10
  • Réaliser des devoirs – 6,5/10
  • Faire une prestation orale – 9/10

 J’ai une plus grande capacité de travail qu’autrefois, je sais restituer mes cours parfaitement, je suis meilleur qu’avant à l’orale et je sais correctement faire un devoir. Je me suis mis des notes plus basses sur ma capacité de mémorisation et ma méthode de travail parce que je sais que ce sont deux axes qui sont encore perfectible. Je sais qu’en travaillant ma mémoire je pourrais apprendre encore plus rapidement mes cours, même si ma méthode actuelle me satisfait grandement et je sais aussi que je peux améliorer certains aspects de mes devoirs. J’ai tendance à être trop concis dans ma rédaction.

Une dernière chose concernant votre note, soyez franc envers vous-même. Vous mentir ne vous aidera pas.

  • La troisième et dernière étape consiste à concentrer vos efforts sur ce point ou ces points sur lesquels vous avez des faiblesses.

Vous prenez le point critique qui vous fait défaut et vous vous posez la question suivante :

Comment puis-je être bon sur cette compétence ?

Vous cherchez des solutions et vous bossez pour vous améliorer sur le point ou les points sur lesquels vous avez des faiblesses.

J’utilise cette astuce de progression même à l’heure actuelle. Dès que je rencontre une difficulté dans un domaine, je me demande quels sont les compétences clés que je dois maîtriser pour être bon dans ce domaine. En réfléchissant je mets en lumière 4 à 7 points sur lesquels je dois bosser pour avoir de bons résultats. Ensuite je me note sur chacun de ces points pour connaître mes faiblesses. Enfin, je cherche des solutions et je bosse sur mes points faibles. Avec de la persévérance, je finis le plus souvent par m’améliorer et obtenir de bons résultats.

Souvenez-vous juste qu’en travaillant sur vos axes de progression, vous progresserez facilement en Droit !

Soyez le premier à publier un commentaire.