Blog

Survivre en Tds !

Beaucoup d’étudiants survivent en Tds. Ils vont en Tds, se mettent à la dernière place ou se place en dehors de la vue du chargé de Tds (c’est tout un art), se donne une apparence d’élève sérieux en prenant un code et en mettant quelques documents sur leur table et répètent pendant une heure et demi : « Je suis invisible ! Je suis invisible ! Je suis invisible ! »

J’étais aussi comme ça en deuxième année. A un moment j’avais vraiment même cru que j’étais invisible jusqu’au jour où j’ai eu Madame Catherine POUILLE en chargé de Tds. C’est une chargé de Tds très populaire à Lille 2.

Ce qu’il faut garder à l’esprit quand on va en Tds c’est que vos chargés de Tds sont là pour vous aider à réussir votre année. Les Tds sont vraiment une opportunité de comprendre ou de revoir certains points du cours que vous n’avez pas vraiment saisi à travers différents exercices. Ils sont également là pour vous donner de bonnes bases méthodologiques.

Garder à l’esprit que vos chargés de Tds sont là pour vous aider même si la pédagogie peut différer d’un chargé de Tds à l’autre.

Quand vous ne comprenez pas quelque chose, un point de votre cours ou autre, c’est une occasion de poser une question à votre chargé de Tds pour avoir des éclaircissements.

Votre professeur ne peut pas répondre à toutes vos questions. Vous êtes 600 en face de lui ! Mais vos chargés de Tds peuvent répondre à vos questions. Donc n’hésitez pas ! Et souvenez-vous, il n’y a pas de questions bêtes.

La première astuce est de créer des groupes de travail pour partager votre charge de travail. La plupart des étudiants le savent déjà, mais ils oublient à quel point cette simple astuce permet vraiment de gagner du temps. Souvent le plus rébarbatif dans les plaquettes de Tds sont les fiches d’arrêt à effectuer. Partager la réalisation de ces fiches d’arrêts va vraiment vous faire gagner du temps. Imaginez que vous ayez 15 fiches d’arrêt à réaliser, si vous créer un groupe de travail de 3 personnes, vous aurez réalisé vos fiches en 1h15 à 1h30 maximum (15 à 20 minutes par fiche) au lieu de 3h45 à 4h. Soit environ 2h de votre temps que vous pouvez passer à faire autre chose. Le gain de temps est énorme !

Vous n’avez pas besoin de créer un gros groupe de travail. Même n’être que deux suffit amplement. Souvent mes groupes de travail ne dépassent pas 3 à 4 personnes. Je choisis également avec soin les personnes avec qui je travaille, souvent c’est des personnes qui n’ont pas peur de travailler, des personnes dont je suis sûr que même sans ce groupe, elles auraient réalisé leur plaquette. Tout simplement parce que je n’aime pas finir mon travail à la dernière minute ou travailler avec des personnes qui finissent toujours leur travaillent juste avant les Tds. J’aime revoir un peu mon travail avant de le rendre. Le plus marrant est qu’on ne travaille même pas forcément ensemble. Créer un groupe de travail ne signifie pas forcément que vous deviez travailler tous ensemble à chaque fois. On se partage les fiches d’arrêt le plus équitablement possible, souvent j’en prends un peu plus, on s’informe sur les notes de doctrines intéressantes à lire en rapport avec le sujet et on peut se poser quelques questions. On peut également échanger sur notre plan ou sur ce qu’on mettra dans notre copie. Les commentaires et devoirs ramassés sont fait chacun de notre côté pour éviter d’avoir à rendre la même copie même si les idées demeurent les mêmes.

Évidemment, une fois que vos camarades vous transmettent leurs fiches ou leurs travaux, il ne faut pas hésiter à vérifier ce qu’ils ont fait. Il ne faut pas mettre ça de côté, ne pas relire ce qu’ils vous ont donné et se retrouver en Tds sans avoir même lu ou essayer de comprendre le travail effectué par votre camarade.

La seconde astuce qui coule de source est qu’il faut que vous fassiez des recherches. Comprenez que votre cours n’est pas forcément suffisant. Faire des recherches permet vraiment d’améliorer vos notes en Tds.

Votre chargé de Tds reçoit les plaquettes de Tds comme vous. S’il a déjà beaucoup d’expériences, il aura moins de travail à faire parce que ces plaquettes sont en grande partie déjà prêtes. Il devra juste se mettre à jour en faisant un scan de la Jurisprudence ou des réformes. Mais à la base il a dû les préparer, comme vous. Et pour les préparer, il a du faire des recherches au sein de la Doctrine. Si vous savez chercher vos arrêts dans la Doctrine, en tapant par exemple le pourvoi de votre arrêt dans le doctrinal plus, vous allez trouver des notes qui vont vous expliquer pourquoi la juridiction a adopté cette solution. Et vous saurez plus à même avec ces informations de rendre un devoir de meilleur qualité. Votre chargé de Tds fait exactement la même chose. Il fait un tour de toute la doctrine en rapport avec votre plaquette de Tds. S’il y a de nouvelles actualités juridiques, il doit aller les chercher et pouvoir vous les expliquer. Il ne fait ni plus ni moins que ce que vous faites également !

La troisième astuce est de participer. Participer en Tds vous procure plusieurs avantages.

En participant, vous revoyez votre cours, donc vous le mémoriser encore plus sans effort.

En participant, votre chargé de Tds se souvient de vous. Si votre chargé de Tds se souvient de vous, il aura tendance à vous donner un demi à un point en plus. Il y a toujours une part de subjectivité dans la correction d’une copie ou dans la note de participation.

Maintenant, vous allez me dire comment je fais pour participer si je n’arrive pas à répondre aux questions qu’il pose. Une astuce que j’utilise depuis un bon moment, qui fait que j’arrive toujours à participer en cours est de lire le cours en rapport avec le Tds. Si ma plaquette de Tds porte sur les conditions de formation du contrat, mon premier réflexe est d’aller lire mon cours, avant même de commencer ma plaquette. Si ma plaquette de Tds porte sur le cautionnement, de même, j’irais relire mon cours ou un manuel sur le sujet.

Je ne fais que relire la partie du cours en rapport avec ma séance de Tds. Mon but est juste de comprendre mon cours. Juste relire suffit à me mettre les idées en place. Je réalise ensuite ma plaquette de Tds. Et juste avant le Tds ou la veille, je relis encore une fois mon cours. Sans effort, j’ai lu deux fois mon cours, plusieurs notes de doctrines et j’ai réalisé ma plaquette de Tds. Tout cela m’a permis d’intégrer une partie des connaissances nécessaires à réaliser ma plaquette.

Pour récapituler, si vous avez relu votre cours avant de préparer votre plaquette, que vous avez correctement préparé votre plaquette de Tds, juste relire une dernière fois la partie du cours en rapport avec votre Tds suffira à répondre, pas à toute les questions, mais à une partie des questions que votre chargé de Tds posera. Il suffira juste de mettre votre timidité de côté !

C’est une astuce toute bête mais qui suffit amplement à participer en Tds.

Cet astuce vous permet également d’apprendre une bonne partie de votre cours avant les galops d’essai et les partiels. Tout simplement, parce que sans vous en rendre compte vous appliquer la méthode des feedbacks. Vous revoyez plusieurs fois votre cours sur une période de temps donné !

Pour conclure, pour réussir vos Tds, vous devez donc partager votre charge de travail en créant un groupe de travail, faire des recherches et participer en Tds.

Soyez le premier à publier un commentaire.