Blog

L’inutilité des fiches ! (II)

Suite à une question posée sur le site et à l’approche des examens, il est important de rappeler l’inutilité de ficher votre cours. Pour moi, les fiches sont inutiles et une perte de temps. J’insiste bien sur le fait que cela est mon point de vue !

Avant de répondre à la question posée par un étudiant sur le site, je vais effectuer un rappel rapide de mon article.

Dans mon article, je démontrais que ne pas réaliser des fiches était un simple conseil qui vous fera travailler 2 fois moins.

En effet, le conseil traditionnel que chaque étudiant reçoit est de faire des fiches. Vous demandez à n’importe quel étudiant, il vous dira que faire des fiches c’est excellent, c’est une bonne méthode pour réviser un cours. Il faut ficher tout votre cours sur 20 à 30 fiches et ensuite il faut apprendre par cœur vos fiches.

Ce conseil est tellement endoctriné dans l’esprit des étudiants que dès que j’énonce que les fiches sont inutiles, je me fais parfois incendier, comme si j’avais touché à un dogme sacré !

J’ai moi-même suivi ce conseil pendant des années. Quand je révisais, je commençais par ficher mon cours. A l’époque, pour moi c’était la seule et bonne méthode.

Avec cette méthode, j’ai plafonné à 10 de moyenne pendant 2 ans. Pourtant, je travaillais autant si ce n’est plus que la plupart des bons voire très bons étudiants.

J’ai alors fait le constat que ne pas réaliser de fiches allait me faire travailler moins et me permettre d’augmenter mes notes.

Quand vous mesurez objectivement votre temps de travail lorsque vous faites des fiches et que vous n’en faites pas, vous verrez une différence. Je me suis rendu compte que je travaillais presque 2 fois moins et qu’en plus je connaissais mieux mon cours lorsque je ne faisais pas de fiches.

Je peux vous donner un exemple chiffré :

Temps d’apprentissage d’un cours de 60 pages police 10

Avec des fiches :

-Lecture et compréhension : environ 5 heures

-Fiches : environ 10 heures (6 pages par heure)

-Mémorisation : 15 heures (4 pages par heure)

Total : 30h

Sans faire des fiches :

-Lecture et compréhension : environ 5 heures

-Mémorisation : 15 heures (4 pages par heure)

Total : 20h

Il y a un gain de temps de 10 heures. C’est énorme parce que ça me permet de revoir encore votre cours, d’apprendre la moitié d’un autre cours de 60 pages ou de passer du temps sur vos passions.

Les raisons sont simples. Les fiches imposent de lire votre cours, de le réécrire de manière synthétique et ensuite de le mémoriser.

Or ne pas réaliser de fiches permet de juste lire votre cours et de le mémoriser. En plus, la plupart des étudiants savent que faire des fiches prend du temps. C’est un temps qui est censé être récupéré lors de la phase de mémorisation des fiches. Mais la plupart des étudiants ne sont pas assez synthétique lorsqu’ils font leurs fiches. En claire, ils font mal leurs fiches. Au bout de la 5ieme fiches, vous commencez la plupart du temps à recopier votre cours. Donc vous passez autant de temps à réaliser vos fiches qu’à mémoriser votre cours.

Ne pas réaliser de fiches peut également vous permettre d’améliorer vos notes parce que le temps que vous gagnez vous pouvez le passer à revoir votre cours. Or revoir votre cours est la clé pour retenir des connaissances sur le long terme. En fichant et en apprenant vos fiches, le plus souvent à la dernière minute, ne nous mentons pas, vous n’avez pas vraiment le temps de revoir ce que vous avez mémorisé.

Suite à cet article relatant mon opinion sur les fiches, un étudiant m’a posé la question suivante :

« Je suis très partagé sur ce constat qui repose sur un certain nombre d’incohérences.
Tout d’abord la finalité des fiches est de synthétiser le cours, le rendre plus court et aller à l’essentiel, on rédige le plan, on écrit les jurisprudences et la solution des arrêts ect…

Dire que faire des fiches est une perte de temps est erroné car cela suppose qu’en faisant les fiches on ne lit pas le cours, or on commence déjà à apprendre en faisant des fiches car on synthétise, trie les informations pertinentes sans compter que pour une majorité d’étudiants écrire à la main est plus bénéfique pour apprendre que de lire. »

En théorie, les fiches sont utiles lorsqu’elles sont correctement réalisées. Toutefois en pratique, la plupart des étudiants réalise leurs fiches aux derniers moments. Comme il réalise leurs fiches à la dernière minute, ils ne sont pas du tout synthétique. Les premières fiches le sont peut-être mais leurs fiches finissent par ressembler à du recopiage du cours.

En plus, pour synthétiser un cours, il faut déjà le connaitre un minimum. Je conseille de ne pas faire de fiches mais quitte à les faire, apprenez votre cours et réalisez vos fiches de tête. Vous verrez que vous serez réellement synthétique. Vous réussirez à synthétiser 80 pages en une dizaine de fiches.

« De plus, apprendre ses fiches suppose apprendre un résumé d’information réalisé par soi-même. »

Je suis d’accord sur cette idée que l’utilité des fiches résident dans le fait de synthétiser un cours. Pourtant, je pense qu‘il n’est pas forcément judicieux de synthétiser un cours, surtout de droit, parce que la plupart du temps, tous ce que le professeur dit est important. En fichant votre cours, vous risquez de passer à côté d’un exemple important ou d’une explication qui vous paraissez anodine mais qui était en fait crucial. A titre d’exemple, qui n’a jamais parfois eu l’impression d’avoir été interrogé sur une dizaine de ligne du cours ? La difficulté en essayant de synthétiser le cours, c’est que vous ne savez pas forcément ce qui est important pour votre prof. Ce qui est important pour vous ne l’est pas forcément pour votre prof. Certains étudiants après se plaignent en disant qu’ils ont été interrogés sur des connaissances qui n’étaient pas contenues dans le cours. Or ces connaissances n’étaient peut être tous simplement pas sur leurs fiches parce qu’ils ont peut-être pensé que ces connaissances n’étaient pas importantes et ne les ont pas notés sur leurs fiches.

En plus, la plupart du temps votre cours d’une centaine de pages est une synthèse de la matière faite par le prof. Il suffit d’ouvrir une encyclopédie juridique, les gros bouquins au sein de la salle de Jurisprudence de votre BU, pour vous rendre compte qu’une matière comme le droit des obligations tient en réalité sur plus de 1000 pages. Globalement, vous synthétisez un cours déjà synthétique.

« Comment peut-on apprendre plus rapidement un cours qui n’a pas été synthétisé?
En synthétisant un cours de 120 pages on arrive à 30 feuilles recto verso ce qui fait 60 pages soit la moitié.

De plus on peut surligner notre propre écriture en surlignant les titres d’une couleur, les arrêts d’une autre couleur ce qui est un avantage non négligeable.

Une grande majorité d’étudiant tapent le cours sur ordinateur portable afin de ne rater aucun détail, comment apprendre un cours directement sur open office ou en ayant imprimé des centaines de feuilles ?

Apprendre directement 120 pages imprimé est le meilleur moyen de se décourager devant un tas de feuille à retenir, j’ai personnellement raté le 1er semestre de ma 2ème année en travaillant comme cela puis, comme par hasard en faisant des fiches les notes se sont largement améliorées par la suite. »

Le nombre de pages est la principale cause qui fait que les étudiants continuent à ficher. Je me disais exactement la même chose avant et c’est pour ça que je réalisais des fiches. Toutefois en réalité le nombre de pages n’est qu’une croyance qui limite la plupart des étudiants. Il n’y a pas de grandes différences entre une centaine de pages et une soixantaine de pages. La différence est mentale. C’est surtout l’aspect psychologique qui change. Changer ses habitudes n’est jamais évident. Quand on a l’habitude de ficher un cours, c’est très dur de changer pour du jour au lendemain ne plus ficher. Certains étudiants sont ce que j’appelle des accros aux fiches.  Ils aiment réaliser des fiches. Ils pensent que c’est la seule et unique bonne méthode. J’ai beau leur expliquer qu’il y a peut-être une autre manière de faire qu’ils leurs feront gagner un peu plus de temps et rendront moins pénible la période des révisions, ils ne lâchent pas.

En même temps, en écrivant cet article je savais que beaucoup d’étudiants ne seraient pas d’accord avec moi parce que réaliser des fiches est la méthode préconisée. Que l’on soit au collège, au lycée, en prépa, en école ou à la fac, la plupart du temps, le conseil qu’on nous donne pour bien réviser est de réaliser des fiches. C’est limite un dogme sacré !

Pour remédier à cette difficulté du nombre de pages, vous pouvez :

–          Diminuer la taille de la police de votre cours et imprimer en recto verso. En passant d’une police de 12 à 10, vous diminuez votre cours d’au moins 20 pages. En imprimant en recto verso, vous diminuez encore le paquet de feuille que vous aurez devant vous de moitié.

–          Apprendre progressivement votre cours. Apprenez qu’une vingtaine de pages à chaque fois. Ne mettez surtout pas tout votre cours devant vous. Devant 100 pages, c’est normal d’être déstabilisé et de ne pas être très motivé. Garder une partie de votre cours dans votre sac, loin de vos yeux, et prenez qu’une vingtaine de pages à chaque fois.

« En faisant des fiches on perd du temps en 1er lieu mais pour largement en gagner par la suite, de plus on va pouvoir compléter notre cours, rechercher des explications supplémentaires. »

Ne pas réaliser de fiches permet de gagner du temps. C’est logique et je le démontre plus haut ! On peut également rechercher des informations supplémentaires sans réaliser de fiches, rien ne l’empêche !

« Le plan du cours est un aspect essentiel à ne pas négliger, ne pas savoir son plan c’est oublier certaines parties du cours lors des partiels ou des oraux.

Par exemple si lors d’un oral en droit judiciaire privé on tombe sur « le principe d’indépendance », en ayant appris le plan on sait de suite qu’il y a 2 types d’indépendance, une indépendance organique et une indépendance fonctionnelle puis en ayant fait des fiches, cela permet d’aller de suite à l’essentiel. »

Normalement, le plan du cours est dans le cours. Le surligner suffit amplement à le faire ressortir. En plus, lorsque vous avez finit de l’apprendre, vous pouvez en faire un schéma. Les schémas permettent d’aller encore plus à l’essentiel et de réellement raisonner sur votre cours en mettant en lumière la logique du cours. Comme je conseille, quitte à ficher ou schématiser, pour moi, il est plus efficace de le faire après avoir appris votre cours même imparfaitement. Il m’arrive encore de ficher, mais après avoir mémorisé mon cours, même imparfaitement. Vous êtes beaucoup plus synthétique parce que vous connaissez un minimum votre cours et ça vous permet vraiment de revoir votre cours sous des formes différentes, donc de réellement consolider au sein de votre mémoire vos connaissances sur le long terme.

« Voilà c’est mon avis sur ce sujet, avis partagé avec beaucoup d’autres étudiants, cette méthode peut fonctionner mais seulement en 1ère année, à haut niveau avec plus de 100 pages cela devient très compliqué, le fait de lire le cours peut prendre au minimum 4h en apprenant des détails superficiels qui n’auront aucune importance lors des examens. »

Sachant que je lis environ 10 à 15 pages par heure, je pense que 4 heure c’est vraiment peu pour lire entièrement un cours de 100  pages. Mais c’est vrai que je ne lis pas, je rumine mes cours. En plus, si vous réalisez vos fiches sans lire au préalable votre cours, ça doit être encore plus difficile d’être réellement synthétique.

« De plus les fiches ne se font pas 10 jours avant les partiels mais tous les jours après les cours de sorte que lors des révisions les fiches sont déjà prêtes ce qui est un avantage énorme. »

Si vous réalisez vos fiches tout au long de l’année, je vous félicite. Je suis même tout à fait d’accord sur ce point. En théorie les fiches ne se font pas 10 jours avant les partiels. En théorie, tout est toujours parfait. Toutefois, en pratique, je suis sûr que 60 à 80 % des étudiants réalisent leurs fiches à la dernière minute. Une étudiante de ma promo avait cette méthode de travail. Elle fichait son cours tous les jours. Après chaque cours, elle allait à la BU, fichait son cours et relisaient ses fiches le week-end. Elles bossaient énormément. Elle a fini major de promo.

Personnellement, je trouve que c’est vraiment beaucoup trop. Connaissant les étudiants, je sais que la plupart n’en sont pas capable. Ce qui est tout à fait normal pour moi parce qu’en travaillant ainsi on n’a tout simplement plus de vie. Cette étudiante n’avait d’ailleurs pas de vie. Elle ne faisait que travailler. Je préfère quitte à adopter cette méthode de travail, juste lire, lire et relire mon cours. C’est plus simple et ça donne le même résultat !

Pour conclure, je maintiens que réaliser des fiches est une perte de temps. Toutefois, comme je dis toujours c’est mon point de vue et chacun à ses propres méthodes de travail. Si un étudiant est accro aux fiches et qu’ils aiment ça, que dire, à part, que chacun a le droit de travailler comme il l’entend. Toutefois, il y a peut-être des manières différentes de travailler qui pourraient être plus efficace !

7 comments were added, add yours.

  1. Marina

    Je partage votre point de vue. Mes profs (de fac s’entend) ont toujours dit que ça servait à rien de faire des fiches, car le cours est déjà synthétisé, que les étudiants rédigent mal leurs fiches et que ça fait perdre du temps. On en revient au même : apprendre tous les jours son cours ou faire des fiches tous les jours, au final, on l’apprend.

    • Memodroit

      Je suis tout à fait d’accord avec toi ! Mes profs aussi m’ont toujours dit qu’il ne servait à rien de faire des fiches. Encore faut-il que les étudiants s’en rendent compte ! Les fiches sont tellement enracinés dans l’esprit des étudiants qu’ils ne se rendent pas forcément compte qu’en ayant un système de mémorisation, ils n’auront plus besoin d’en réaliser, sauf pour revoir, raisonner ou simplifier ou solidifier leurs connaissances.

      Jacques

  2. Rachel

    Merci de nous éclairer sur votre point de vue!
    Personnellement je fais rarement des fiches, surtout à cause de cette idée de perte de temps, je considère que si je l’ai marqué dans mon cours, c’est que c’est important. Mais aussi parce que j’ai tendance à procrastiner énormément et que ce n’est pas en faisant mes fiches la veille ou l’avant veille que je serais plus avancée…
    Par contre, j’ai certains cours où c’est réellement nécessaire, plus vraiment pour synthétiser mais surtout pour organiser! Dans ma filière, les profs ont tendance à n’avoir presque aucun plan de cours, dans ce cas, impossible pour moi d’apprendre tout puisque je n’arrive pas à visualiser la portée globale du cours!

    En tout cas je découvre votre site, une mine d’or d’information qui me sera très utile pour mes études, mais aussi pour les marmots en difficulté à qui je donne des cours 🙂
    Alors encore une fois : Merci!

  3. mvs

    Je suis tout à fait d’accord !
    Je n’ai jamais fait de fiche durant ma scolarité (j’ai toujours trouvé ça très inutile) et j’étais major de promo l’an dernier en Master 2. Bien sûr, avoir de bons résultats m’a demandé beaucoup de travail, mais plutôt que de passer du temps sur des fiches ou des mind map (une amie de ma classe en faisait de très jolies, mais très chronophages), j’apprenais rapidement mon cours en le lisant/ruminant et je passais surtout du temps à lire des compléments (sur Internet mais aussi beaucoup de livres), ce qui fait que je connaissais plein de choses hors cours et ainsi je pouvais me démarquer (en matière d’accroche, de références, d’exemples, etc.).
    Après je n’ai jamais osé critiquer les gens qui font des fiches, car je pense que c’est inutile mais que cela a surtout l’avantage de les rassurer psychologiquement parlant. Et c’est bien connu, il faut éviter d’être stressé lors d’un partiel… Donc bien que cela semble inutile, il faut reconnaître que les fiches ont le mérite de donner confiance à certains étudiants.

    • Memodroit

      Tout à fait d’accord avec toi ! J’ai exactement le même point de vue. C’est juste psychologique et rassurant !

      Ce qui fait la différence pour moi est de passer du temps à revoir tes cours (après les avoir lu ou ruminé ou mémorisé) et/ou effectuer des lectures supplémentaires, qui te permettront de revoir ton cours sous un angle différent (donc de mieux le comprendre) et d’apprendre des éléments qui feront réellement la différence le jour d’une examen. Le problème est que les fiches prennent parfois tellement de temps qu’on n’a pas forcément le temps soit de revoir suffisamment ses cours soit de réaliser des lectures supplémentaires. Or c’est ces points qui font vraiment la différence à long terme !

      Même si dans mon article je parais super réfractaire aux fiches, je conseilles quand même d’en réaliser, si on y tiens, mais seulement une fois qu’on a appris son cours et sans se référer à ses notes. C’est un exercice bête mais qui a tellement d’importance pour faire le point sur ce qu’on a réellement retenu, pour renforcer dans sa mémoire à long terme les connaissances apprises, pour encore plus percevoir la logique de son cours et indirectement se constituer de véritable synthèse de cours en cas de concours à passer.

      Memodroit

  4. Juriste10

    Bonjour, je suis actuellement en Master 1, j’ai 3 semaines de révisions avant de passer 7 matières en examen. J’ai déjà lu entièrement ces cours mais je ne les ai pas appris. Mon programme de révision à la base était le suivant : 2 jours de révision par matières : ainsi en 2 semaines j’aurai donc appris tous mes cours. Et ensuite un jour de révision la dernière semaine pour réviser chaque matière et voila les 3 semaines de révisions seraient terminées. Mais je doute du fait que je le jour J de l’examen, je vais me souvenir des matières relues en début de semaine précédente … Ainsi, j’ai vu votre méthode d’apprentissage consistant à apprendre à J, J+1, J+3, J+7, me conseilleriez-vous d’apprendre selon cette méthode même si je manque de temps ? Qu’en pensez vous ?
    Merci pour vos articles très instructeurs !

    • Memodroit

      Bonjour, je te conseilles de garder ton planning de révision et juste ajouter un rappel dans le temps des informations.

      Tu as déjà lu tes cours. Donc tu as sûrement emmagasiné quelques connaissances. Il te suffit pour ne pas oublier tes cours de les revoir (de tête ou en relisant) immédiatement, le lendemain, au bout d’une semaine, au bout d’une mois etc. Le but est juste de rafraichir tes connaissances.

      Ma méthode de J, J+1, J+3, J+7 est une méthode pour apprendre ses cours tout au long de l’année.

      Bon courage pour tes examens !

      Jacques