Blog

Les rattrapages, une véritable seconde chance !

Les examens viennent de se terminer. Vous avez peut-être validé votre semestre du premier coup ou vous avez peut-être eu quelques faiblesses sur certains points et vous n’avez pas validé votre semestre. Les rattrapages sont votre seconde chance !

C’est véritablement une chance ! Lorsque j’étais en Licence à Lille 2, les rattrapages n’existaient pas. C’était soit vous validiez votre semestre du premier coup, soit vous compensiez vos notes avec le second semestre soit vous passiez en AJAC. Pour ce dernier cas, cela voulait dire que vous passiez en année supérieur avec les matières non réussites de l’année dernière à valider. Ce qui était vraiment difficile !

Autrement dit, lorsqu’il n’y avait pas de rattrapages, si vous ne validez pas votre semestre, vous n’aviez pas tellement de seconde chance. Il fallait réussir du premier coup. A défaut, vous étiez presque sûr de louper votre année. La seule manière que vous aviez de rattraper une mauvaise note était de travailler de manière acharnée pour obtenir deux 15/20 à d’autres examens ou obtenir un 16/20 ou 17/20 à un autre examen.

Globalement pour ma part et pour beaucoup d’étudiants réussir ses oraux était le seul moyen de rattraper ces mauvaises notes.

J’ai fait toute mes études en étant obligé de réussir du premier coup un examen. Quand je foirais un écrit ou un oral, je n’avais pas le temps de m’apitoyer sur mon sort, la seule solution était d’être encore plus motivé et déterminé pour réussir à rattraper ma mauvaise note avec l’examen suivant. Je n’avais pas le droit de passer un examen deux fois. C’était soit je réussissais du premier coup soit je me rattrapais avec la matière suivante soit je redoublais !

Comme par hasard, lorsque j’ai eu ma licence, ils ont instauré des rattrapages à Lille 2.

Je ne sais pas si dans toutes les Fac vous avez droit aux rattrapages, mais il faut comprendre que d’une certaine manière j’envie un peu ceux qui ont droit aux rattrapages. C’est un avantage ! Un avantage que beaucoup d’étudiants n’ont pas ou n’ont pas eu. Mais vous ne vous en rendez sûrement même pas compte !

Les rattrapages sont une véritable seconde chance dans le sens où :

–          Vous n’êtes pas obligé de réussir du premier coup. Si vous vous loupez, vous aurez une seconde chance ! A vous de la saisir !

–          Souvent en travaillant un minimum pour vos partiels, vous n’avez pas toutes les matières à repasser. Vos révisions pour les rattrapages sont plus légères !

–          Vous avez le temps avant les rattrapages. Si vous avez 3 matières à rattraper, cela veut dire que vous avez jusqu’en juin ou septembre pour réviser ces 3 matières. Comme vous avez déjà révisé un minimum, vous pouvez intégrer la suite du cours plus facilement.

–          Si vous n’avez pas validé votre semestre, c’est que sûrement vous avez des faiblesses et que vous devez améliorer votre mémoire ou votre méthode. Il vous suffit de mettre en lumière ses faiblesses, de vous corriger et de vous préparer pour saisir cette seconde chance.

Toutefois, vous ne percevrez pas que les rattrapages sont une réelle opportunité, une réelle chance pour vous de réussir votre année si vous vous apitoyez sur votre sort parce que vous n’avez pas validé x nombre de matières.

C’est quelque chose que j’ai toujours eu du mal à comprendre, certains étudiants au lieu de remonter leurs manches devant une difficulté, de chercher une solution et de se mettre au travail, passent leur temps à se plaindre qu’ils n’ont pas réussi X ou Y matière. Ce n’est pas en vous plaignant de ce qui ne va pas que les choses vont changer. Au lieu de vous plaindre, cherchez une solution et mettez-vous deux fois plus au travail.

Cet état d’esprit de chercher une solution et de travailler plus quand vous rencontrez une difficulté vous servira à long terme.

Si vous n’avez pas réussi un oral ou un écrit ou vos partiels, c’est qu’au fond quelque chose n’a pas été. Ça arrive à tout le monde d’échouer. Et vous ne ferez qu’échouer tout au long de votre cursus. C’est tout à fait normal ! C’est par ces échecs que vous progresserez et finirez pas réussir ! Mais votre comportement face à cet échec, votre manière de réagir face à cette difficulté sera déterminante de votre réussite.

Vous avez souvent deux manières de réagir devant un échec, soit vous vous apitoyiez sur votre sort soit vous trouvez une solution et vous vous mettez au travail pour réussir.

Les rattrapages deviendront une véritable seconde chance pour vous le jour où vous aurez cette seconde attitude devant un échec ou une difficulté ! C’est-à-dire, le jour où lorsque vous louperez un examen, vous  chercherez une solution et vous mettrez à travailler plus pour arriver à valider ces quelques matières.

La plupart des étudiants qui passent des rattrapages se préparent à la dernière minute. Ils font les mêmes erreurs qu’ils ont commises lors des partiels qu’ils n’ont pas réussi. Ils se mettent à réviser à la dernière minute, souvent la veille, ils ne planifient pas leurs révision pour être sûr de connaitre tous leurs cours ou ne changent pas de méthode de mémorisation pour être plus efficace, ils ne revoient pas les points méthodologiques sur lesquels ils ont des faiblesses et recommencent les mêmes erreurs le jour des rattrapages. Ensuite, ils se plaignent de ne pas réussir !

Les rattrapages se préparent et ils se préparent dès maintenant. Vous n’avez pas réussi à valider votre semestre, c’est que vous avez sûrement eu des faiblesses sur certains points. Trouver ses faiblesses, corrigez ses faiblesses et préparez-vous pour les rattrapages à réviser dès maintenant, apprendre vos cours à rattraper à peine deux heures par semaine le dimanche suffit amplement à les intégrer pour les rattrapages ou revoir votre méthodologie à peine deux heures par semaine suffit amplement.

Si vous voulez réussir à saisir cette seconde chance, vous devrez faire des efforts en plus !

La seule chose dont vous devez vous rappelez est que vous avez une seconde chance. Ce n’est pas le moment de vous décourager mais plutôt de chercher des solutions à vos difficultés et de vous mettre au travail afin de saisir cette seconde chance et valider votre année !

23 comments were added, add yours.

  1. Maurine

    Merci pour la motivation que vous m’avez donné, ce n’était pas la grande forme aujourd’hui…J’ai eue les résultats de mes partiels…9 de moyennes les deux semestres malgré un travail acharné.A cause de 1 point, je vais aller au rattrapage pour la première fois de ma vie. Je suis anéantie, épuisée…Le fait de me dire que je travaille et que ça ne marche pas me tue. Je n’ai jamais redoublée et je refuse de redoubler!
    Merci à vous, j’ai repris confiance après votre commentaire…Même si au fond je sais que ces rattrapages ne m’aideront pas.

    [Dans ma fac, les anciennes notent s’effacent et ce n’est que celui du rattrapage qui compte, en gros si tu es nul en civilisations étrangères, bah tant pis pour toi]

    • Memodroit

      Ce n’est pas évident. C’est vraiment difficile de tout donner et de ne pas réussir. Dans ces cas là, il faut juste essayer de voir ce qui n’a pas été, d’apprendre de ses erreurs et se remettre au travail. Vos efforts finiront par payer !

    • Pamela

      comment te sens tu maintenant ? un an après. je suis dans le même cas…

      • Memodroit

        As-tu fait des modifications dans ta manière de travailler depuis un an ? As-tu essayé une autre stratégie ?

  2. Sira

    Merci pour vos conseils c’est vrai que ça nous redonne de la motivation. J’ai eu 9,3 de moyenne , j’ai donc 0,7 points à rattraper. J’ai déja validé mon 1er semestre depuis l’année dernière et je n’ai vraiment pas envie de redoubler encore une fois surtout que l’année dernière j’avais une moyenne de 9,7. Le problème est qu’on ne communique pas beaucoup à la fac il est donc difficil de savoir là où on a échouer surtout quand les copies de partiels ne sont pas rendu rapidement. C’est d’autant plus dur pour moi car je n’ai que 2 grosses matières et 1 petite matière à passé et la méthodo reste mon plus grand problème.

    • Memodroit

      Bonjour,

      Merci de ton commentaire ! ça motive toujours l’équipe à en faire plus !

      Ce manque de cadre et de suivi du travail des élèves est la contrepartie de la liberté offerte par la Fac. A la Fac, on a aucune obligation comme au lycéé ou dans une école privée sauf à être présent en Tds. Tu peux continuellement faire les mêmes erreurs et ne jamais t’en rendre compte à cause du manque d’encadrement (copies non rendues, aucune explication donnée sur vos erreurs quand on vous donne votre note etc.). Ce qui est normale puisqu’ à la Fac, on est censé être libre. Le but de la Fac n’est juste que d’apprendre aux étudiants à réfléchir, à raisonner comme un juriste. ça peut être assez déroutant surtout quand on sort du lycée où les profs encadrent les élèves voir les étouffent !

      Mais en même temps je pense que cette liberté offerte par la Fac est une expérience très formatrice et enrichissante qui permet de prendre conscience que tu es l’artisan de ta réussite universitaire ou de ton échec universitaire. Ta réussite dépend de toi, de ton travail et de ta motivation.

      Pour la méthodologie, il y a un excellent livre que je conseilles et qui a fait des merveilles pour de nombreux étudiants qui s’intitule « Je veux réussir mon droit ! ». Ce livre est une perle précieuse qui devrait orner la table de chevet de chaque étudiant ! Il explique dans les moindre détails comment réaliser un cas pratique, une fiche d’arrêt, un commentaire d’arrêt ou de texte, une dissertation et même comment réussir un exposé oral !

      Bon courage et bonne continuation !

  3. tania

    Hello merci d’abord pour ce message très encourageant … Voilà je suis en première année de licence étant passé par de multiples moment difficile(décès de proches, découragé. ..) je ne me suis pas concentré sur mes cours je me retrouve au rattrapage inquiète de ne pas réussir car je n’ai qu’une moyenne de 6.412 au premier Semestres et 6.849 au second semestre et on ne repasse que les UEF pensé vous que je puisse avoir ma première année en validant l’un des 2 semestre et ensuite passé en A.J.A.C ?

    • Memodroit

      Bonjour,

      Ce n’est pas forcément évident de pouvoir continuer ses études lorsqu’on vit des moments difficiles. Un de mes amis a vécu un peu la même chose que toi (décès de deux proches sur deux ans) ! Cela l’avait pas mal abattu ! Il a du redoubler deux fois mais il s’est accroché et s’en est quand même sorti en validant un Master 1 cette année. C’est dont possible mais ce ne sera pas forcément facile ou simple. Je pense qu’il faut y aller un pas à la fois en recherchant à t’améliorer sur les 3 points les plus importants :
      – Mémoire,
      – Méthodologie,
      – Motivation.

      Il y a pas mal d’articles sur le site la dessus.

      Ensuite seul le travail paiera !

      Bon courage et bonne continuation !

  4. Emilie

    Bonjour, je viens d’avoir mes résultats du 1er semestre en 1ère année et je n’ai que 8,68 et je n’ai rien validé, j’ai calculé et j’ai besoin de note n’allant pas au dessus de 12 pour le second semestre, pensez vous que c’est rattrapable ? Et que si je dois aller au rattrape je peux y arriver ? Merci pour cette motivation, ce n’était pas facile.

    • Memodroit

      Bonjour,

      Je te remercie de ton commentaire.

      Pourrais-tu apporter quelques précisions complémentaires notamment au niveau des notes que tu as obtenues ? De même, sur quel aspect as-tu eu le plus de difficultés (apprendre tes cours, la méthodologie des écrits, les oraux et te mettre au travail) ?

      Memodroit

  5. Manuel

    Merci.
    Vraiment c’est extrêmement motivant de voir les choses sous cet angle. Quand t’es noyé sous le raz-de-marée de la première année, c’est compliqué d’avoir ce recul. Et submergé tu finis par vraiment déprimer. Alors encore une fois, merci.
    Personnellement, ma fac note très sévèrement et j’ai quasiment toutes les matières à rattraper. Et c’est flippant, on se demande si on pourra rattraper cette masse de travail, garder en mémoire ce qu’on a déjà vu et bosser et réussir à aller plus dans l’acquisition de connaissances. Ce qui est juste, basiquement, ce qui nous est demandé. On doit réfléchir comme des juristes aboutis et ce, dès le semestre 1. C’est déconcertant.
    D’autre part, j’ai du mal à cerner les attentes des profs au niveau des copies. Titrer correctement sa partie n’est pas chose aisée, et j’ai découvert il y a peu que, souvent (très) les profs lisent l’introduction, et le titre des parties. De là, ils ont leurs notes.
    De surcroît, je comprends pas mes notes, les mauvaises comme les bonnes ce qui est assez terrible. C’est assez cocasse de se dire « Mais pourquoi j’ai 15 ?! ». Et si les profs n’ont pas trop le temps pour les mauvaises notes, ils en ont encore moins pour les bonnes.

    En tout cas, ça motive bien. Cela dit est-ce que rattraper toutes ses matières de L1 est réellement possible ?

    • Memodroit

      Bonjour,

      Je suis désolé de ne te répondre que maintenant. J’avais énormément de travail.

      Réussir à rattraper tes matières de L1 dépend entièrement de toi et des efforts que tu fourniras. Je connais certains étudiants qui ont réussi à avoir leur année malgré un départ catastrophique. J’en connais aussi qui ont dû refaire une année de droit. La différence entre ces deux catégories d’étudiants vient du fait que ceux qui ont réussi se sont remis en question, se sont demandés ce qui n’allaient pas, ont trouvé des solutions à leurs difficultés, les ont appliqué et ont obtenu de meilleurs résultats. Au contraire, ceux qui n’ont pas réussi leur année ne se sont pas posés de questions et ont continué à faire les mêmes erreurs. Appliquer la même stratégie ne te donnera que les mêmes résultats. Pour obtenir des résultats différents, il faut être prêt à changer quelque chose dans ta manière de travailler ou à essayer autre chose.

      Il est vrai que les notes que l’on a paraisse parfois aléatoire. Toutefois, un bon étudiant réussira toujours à rattraper de mauvaises notes. On a tous été victime de sous notation au cours de nos études. Parfois, on obtient deux 5/20 en Tds alors que l’on a bossé et que notre devoir semblait nous rapportait au moins 10/20. Les corrections peuvent parfois être douteuses. J’ai des amies qui ont dû contester des notations en demandant à être recorrigées par le prof. Bizarrement, ils sont passés de 7/20 à 15/20. La chargé de Tds n’avaient peut être pas lu la copie. Dans tous les cas, on travaille toujours plus d’autres matières, notamment les matières à l’oral, pour pouvoir rattraper ces mauvaises notes. Et la plupart du temps, les étudiants y arrivent !

      Bien évidement, lorsque l’on a de mauvaises notes, il faut réfléchir à ce qui n’a pas été, se procurer des bouquins sur la méthodologie juridique pour apprendre à réellement bien faire les différents exercices juridiques. A titre d’exemple pour montrer l’importance de la méthode, je me suis déjà tapé 7,5 de moyenne pendant tout un semestre parce que je ne maîtrisais pas la méthode du cas pratique. Pourtant, je connaissais mes cours sur le bout des doigts. C’est donc un ensemble de compétence qu’il faut développer afin de réussir ton année : la mémoire, la méthodo juridique, savoir se motiver et réussir à l’oral.

      En conséquence, les cartes sont entre tes mains ! Tout dépend de toi ! Tout dépend des efforts que tu feras pour t’améliorer afin de devenir bon, meilleur voire même battre les meilleurs.

      Bonne continuation

      Jacques

  6. Elise

    Merci beaucoup pour cet article qui me redonne du courage et de la motivation !
    Les examens du second semestre de la L2 droit ont commencé aujourd’hui, et ça (re)commence très mal… Ce qui ne m’étonne pas du tout. Je suis en pleine dépression depuis deux ans, et forcément ça joue sur mes études. Mais je ne peux en vouloir qu’à moi-même, je suis la seule à pouvoir combattre et vaincre cette maladie.
    Je n’ai pas obtenu mon premier semestre (8,1/20), je suis donc attendue aux rattrapages. Quand j’ai eu mes résultats de ce premier semestre, je me suis dit :  » c’est pas grave, tu vas te motiver et bien réviser pour le second semestre ! « . Et ben voilà, bonjour l’immaturité, j’ai rien fait du tout. Mais vraiment rien, à part relire le cours avant le partiel, ce qui est clairement insuffisant en fac de droit (à croire que je n’ai toujours pas grandi depuis le lycée). Je suis dans un tel état de stress constant que je n’arrive plus à dormir, je n’arrive plus à manger correctement, bref, une catastrophe.
    Mais heureusement, en essayant de pallier ma pensée pessimiste et fataliste, je suis tombée sur cet article qui me redonne de l’espoir. Certes, les jeux sont quasiment faits pour ce second semestre (j’espère tout de même avoir 8/20 pour pouvoir aller aux rattrapages), mais je vais tout miser sur ce cette seconde chance ! J’ai tellement peur de tripler ma L2 (oui car l’an dernier j’étais inscrite en L2 mais je ne me suis jamais présentée aux partiels pour cause de maladie).

    Mille merci !

    • Memodroit

      Courage ! Ce n’est jamais vraiment pas évident. Réfléchis juste à ce qui n’a pas été pour tes exams, dresse un plan d’action, passe à l’action et tu t’en sortiras !

  7. Hebrys

    Bonjour.
    Merci pour cet article. Je suis actuellement en master 1 droit notarial et mon problème, c’est clairement la motivation. Ces études m’ont absolument dégoûtée. Je n’ai pas validé mon premier semestre (9,7). C’est vrai que je n’en suis pas loin et il ne me faut pas des notes exceptionnellement élevée pour valider. Cependant, j’ai un autre problème : la fiscalité directe. J’ai un cours de fiscalité à passer à l’oral et je n’y comprends rien à cette matière. Mais vraiment rien. c’est la première fois de ma vie que ça m’arrive. Du coup, je suis embêtée : je passe l’oral mais en sachant que j’aurai 0 et j’essaie de rattraper ailleurs ou je force mon esprit à tenter de comprendre cette matière en espérant avoir plus que 1 (ma note de fiscalité indirecte au premier semestre). Merci pour l’éventuelle réponse

    • Memodroit

      Bonjour,

      La question clé de la motivation est : Pourquoi ? Réfléchis un peu plus aux raisons qui t’ont poussé à la base à faire du droit. Il y a des matières qui ne sont pas forcément intéressante. Le droit fiscal en fait partie. Même moi, j’ai pas forcément réussi à apprendre mon cours sur les droits d’enregistrement ou sur la TVA. C’est des expériences qui peuvent te dégouter, je n’en disconviens pas. Même une mauvaise expérience de stage ou un prof peut vraiment ne plus te donner l’envie. C’est pourquoi il faut essayer de garder en tête les raisons qui t’ont poussé à la base à faire du droit. La seule question à se poser est la suivante : Pourquoi j’ai été attiré à la base par le Droit notarial ? Qu’est-ce qui me pousse à faire du Droit ? Qu’est-ce que j’aime dans cette discipline qu’est le Droit ?

      Il te faut une raison tangible à laquelle t’accrocher. Quelque chose qui touche à tes valeurs. Cette raison ne peut être que propre à ta personne ! Elle sera profondément motivante et inspirante !

  8. lelama

    super! et comment tu fais quand tu a eu un 3 coefficient 6 alors que tu a révisé comme un fou?(sachant que la moyenne de classe est de 7) Et qu’il te faut repasser cette matière?C’est du suicide,non?

    • Memodroit

      Bonjour,

      Retiens que je n’ai jamais eu droit pendant toutes mes études à des rattrapages. Les rattrapages sont donc une chance pour toi. ça peut être dur d’obtenir une mauvaise note qui te plombe. Mais dans tous les cas, il faut accepter, garder la tête froide et rechercher des solutions.

      Rattraper ta note dépend de pleins de facteurs ! Déjà, à la base, avoir 3 dans une matière, c’est qu’il y a un gros problème quelque part. C’est un peu à la fois la mémoire, la capacité à se mettre au travail et la méthodologie juridique qui a posé problème. Il y a bien sûr des cas exceptionnels : le prof qui sous-note à mort ou ne donne pas plus de 10 même si le travail est très bon. J’ai eu le cas avec une chargée de Tds. Quoique je fasse, j’étais sûr que mes notes tourneraient entre 7 et 9. J’ai jamais eu plus de 10 avec elle. Dans ces cas, parfois, quand c’est un problème de sous-notation d’un chargé de Tds, la seule solution pourrait être de contester la note en demandant une seconde correction par le prof. ça peut parfois donner de bons résultats. De toute façon, je pense que quand on a trois, on n’a plus rien à perdre. 🙂 J’ai une amie qui a eu un 7/20 à un commentaire d’arrêt (sous notation du chargé de Tds). Elle a conteste et demandé une autre correction par le prof qui lui a mis 15/20. ça peut parfois marcher. Si c’est le prof qui sous-note, tu n’y peux pas grand chose !

      En dehors de ce cas particulier de sous-notation, en partant du principe que tu as des notes convenables dans les autres matières, tu as 42 points à rattraper en ayant eu 3/20. Si tu arrives à obtenir au moins un 8/20 ou un 9/20 aux rattrapages, ça te fait 12 points ou 6 points à rattraper. ça te permettra de limiter la casse. En ayant quelques notes convenables dans 3 autres matières comme trois 12/20 ou trois 14/20, ce qui est normalement largement jouable à l’oral, ta note est rattrapable. Encore faut-il que tu n’es pas mis de côté les autres matières et que tu ais obtenu des notes convenables dans ces matières ?

      Si tu as vraiment bosser comme un fou, tu es censé connaître ton cours sur le bout des doigts, voire même pouvoir le réciter par cœur de A à Z. Revois-le encore plusieurs fois, lis un peu de doctrine en rapport avec ton cours pour l’approfondir voire même un précis pour le revoir sous un autre format ou fais des schémas pour approfondir ta compréhension ou teste ta mémoire en te rappelant tout le cours dans le détail sans te référer à tes notes.

      Le but est déjà de limiter la casse aux rattrapages en recherchant à approcher le plus possible de 10/20. En ayant des notes convenables dans les autres matières, tu pourrais peut-être t’en sortir ! Par contre, si tes notes sont médiocres dans les autres matières, tournent autour de 10/20 voire moins, il te faudra miser gros sur cette matière coéfficientée à 6 aux rattrapages. En ayant un 12/20, ce qui également faisable, tu pourrais peut-être t’en sortir en ayant 12 points d’avance.

      Il faut retenir que la première étape sera de te remettre en cause : remettre en cause ta méthode de travail, remettre en cause ta méthodologie, remettre en cause ta connaissance du cours. Hors cas de sous-notation, un trois signifie que tu as de grosses lacunes à un niveau qui pourrait être ta capacité à retenir tes cours, ta méthodologie juridique, ta capacité à te mettre au travail (réviser à la dernière minute est à proscrire) et ta capacité à réussir tes oraux. Hors cas de sous-notation, il y a forcément un problème quelques parts. Seule une remise en cause en recherchant ce qui n’a pas été et ce que tu dois faire pour améliorer tes points faibles permettra de réussir ton année.

      Pour aller plus loin, tu peux lire cet article : http://memodroit.fr/motivation-comment-se-remettre-dune-mauvaise-note/

      Bien à toi.

      Jacques.

      • aslan

        S’il vous au secours!…….. je suis complètement désespéré, j’ai loupé mon s1 de l1 mais j’ai pu valider mon s2 donc je passe en l2…..maintenant je suis retombé dans la même situation(j’ai loupé s3) comment faire svp!!!!

        • Memodroit

          Mes questions sont les suivantes :

          Qu’est-ce qui a fait, selon toi, que tu as loupé ton semestre ?

          Sur quoi devrais-tu, selon toi, travailler pour améliorer tes notes et réussir ton semestre ?

          Que ferais-tu différemment si tu devais recommencer ton semestre ?

          • aslan

            Bon pour être honnête avec vous j’ai été négligeant et des fois découragé!!!…maintenant ça ns reste 8 semaines pour les rattrapages et je voudrai par la grâce du tout puissant valider ces 14 matières maintenant svp quelle méthode vous me conseillez!!!

  9. Juliette

    Bonjour,
    Je suis tombée sur ce site en cherchant comment compter mes points à rattraper. Je sais quelles matières j’ai à rattraper, c’est à dire toutes celles en dessous de la moyenne, mais je ne sais pas comment exactement calculer le nombre de points à rattraper. Je suis en sociologie alors je ne sais pas si cela fonctionne comme en droit… Parce que je suis un peu découragé à l’idée de rattraper ces matières peut être que le nombre de points va me motivé un peu plus
    merci pour votre article sur les rattrapages ça motive quand même de lire ce genre de chose!
    Bonne journée!

    • Memodroit

      Bonjour,

      Merci de ton commentaire.

      Tout dépend de tes notes et des coefficients de chaque matière.

      Par exemple, si tu as deux écrits coefficientés 3 et 4 oraux coefficientés 1. Si tu as obtenu un 8 à un écrit et à deux oraux. Tu multiplies les points manquants pour obtenir 10 au coefficient. Soit tu fais (2 x 3) + (2 x 1) + (2 x 1) = 10. Soit 10 points à rattraper. En obtenant juste un 10/20 à ton écrit et deux 12/20 à tes oraux, tu valideras ton année.