Blog

Kit de survie pour les partiels

Les partiels approchant, voici un petit kit de survie que j’ai confectionné pour les étudiants préparant les partiels.

Pour moi, les partiels en droit sont comme un marathon. Les partiels ne sont pas une course de vitesse. Les partiels durent un mois et demi à deux mois, voire plus pour ceux qui passent aux rattrapages. Il y a la période des écrits et ensuite la période des oraux. Cela signifie qu’il faut continuellement fournir les mêmes efforts sur une longue période de temps. Ce qui n’est vraiment pas facile ! Les partiels sont un moment difficile pour la plupart des étudiants. Il ne faut pas se relâcher parce que votre année va se jouer sur ce mois et demi. Il faut donc que vous soyez capable de tenir la longueur. Et pour tenir sur la longueur, il est important de conserver votre motivation tout au long de ce marathon.

Pour tenir la longueur et réussir ce marathon, je vais vous livrer différents conseils et astuces.

Chaque astuce en soi peut vous permettre de vous remotiver à travailler. Il suffit d’en choisir une quand ça ne va pas et de l’appliquer.

1)      Vous motiver !

Vous pouvez pour vous motiver :

–          Regarder une vidéo de motivation avant de travailler,

–          Écouter une musique qui vous motive avant de travailler,

–          Lire un article dans la section motivation,

–          Regarder des films ou des séries qui vous mettent de bonne humeur,

Prendre l’habitude de vous motiver un peu et de vous mettre de bonne humeur avant de travailler va vous encourager à travailler. En effet, vous réussissez à accomplir plus de choses lorsque vous êtes de bonne humeur. Prendre cette habitude va vous booster, vous requinquer et vous donner un regain de motivation nécessaire pour vous mettre au travail.

Si vous n’arrivez vraiment pas à vous sentir motivé, n’attendez pas pour travailler. Mettez-vous y, même un petit peu ! La motivation peut aussi être la conséquence d’une action. Comme on dit souvent, l’appétit vient en mangeant. C’est en travaillant que l’appétit de travailler viendra. En conséquence, parfois c’est en travaillant que vous aurez envie de travailler.

2)      Appeler un ami (e) !

Si ça ne va vraiment pas, que vous en avez vraiment marre, vous pouvez aussi appeler un ami (e) pour râler. Cela vous fera du bien et vous remotivera !

Vous pouvez aussi appeler ou voir quelqu’un qui a quelques années d’études de plus que vous pour qu’ils vous motivent, vous rassurent ou vous donne des conseils. Un de mes chargés de Tds était certain que je réussirai l’examen d’entrée au CFPN. Il m’a donné pas mal de conseils pendant que je préparais cette examen et il pensait vraiment que j’allais y arriver. Je le revois encore de temps en temps. Sans lui, peut-être je ne l’aurai pas tenté. Je me suis dit que s’il croyait en moi, c’est que j’en étais peut être capable.

3)      Vous récompenser et faire des pauses !

Récompensez-vous pour votre travail. Offrez-vous quelque chose chaque fois que vous travaillez X heures ! Félicitez-vous et encouragez-vous !

N’oubliez pas de faire des pauses. Les pauses permettent de s’aérer l’esprit. Vous ne pouvez pas tout le temps travailler. Prenez le temps de faire des pauses pour recharger vos batteries.

4)      Garder en tête votre but !

Garder votre but en tête ! Si vous avez plus de 10, vous pourrez valider cette matière et avoir votre année. Bien sûr, vous devez vous fixer un but plus élevé pour vous encourager à travailler. Mais garder à l’esprit que pour avoir votre semestre, il vous faut plus de 10/20, sauf bien sûr si vous avez déjà des points à rattraper.

Quand vous serez sûr d’obtenir à chaque fois 10/20, vous pourrez commencer à rechercher à obtenir 12/20 ou plus. Allez-y progressivement ! C’est le plus sûr moyen d’y arriver !

5)      Dresser un plan de révision !

Vous pouvez concocter un programme de révision large et écrire ce programme sur une feuille que vous accrocherez sur un mur. Un programme écrit a plus de chance d’être accompli qu’un programme qui ne l’est pas. A chaque fois que vous accomplissez une étape, barrez cette étape pour constater votre avancée.

Exemple de trame de programme :

Semaine 1

J’apprends le droit de la responsabilité et le droit pénal.

Semaine 2

Je revois les cours de la semaine dernière ou je finis d’apprendre les cours que je n’ai pas réussi à apprendre la semaine dernière et j’apprends le cours de droit fiscal.

Semaine 3

Je refais les Tds et je revois mes cours ou continue à apprendre ceux que je n’ai pas réussi à apprendre et j’apprends le cours de droit administratif.

Semaine 4

Je revois encore mes cours, j’analyse mes devoirs pour savoir où ça coince, ce que je peux améliorer.

Semaine 5 et 6

Je revois encore certains cours où je ne me sens pas top et j’apprends les cours que je n’ai pas appris ou sur lesquels j’ai pris du retard.

Comme ci-dessus, fixez-vous un but toutes les semaines :

-Cette semaine je finis le droit des obligations (contrat et responsabilité) ainsi que le droit pénal.

-La semaine suivante je fais X ou Y.

Même si vous n’apprenez pas tous les cours, apprenez au moins 60 à 75% de chaque matière ou les grandes lignes et utilisez les Codes comme antisèche, même sans post-it.

Parfois, les Codes sont un bon rappel des cours. Les Codes peuvent aussi être une mine d’information quand vous séchez sur un devoir.

6)      Prendre le temps de revoir vos cours !

Souvenez-vous de revoir vos cours. Il faut que vous planifier des moments pour revoir vos cours.

C’est ce qui fait vraiment la différence. N’attendez pas la dernière minute mais prenez le temps de revoir ce que vous avez appris immédiatement, le lendemain, au bout d’une semaine et d’un mois.

Revoir va beaucoup plus vite qu’apprendre. Vous pouvez revoir complétement un cours de 60 à 80 pages en 2 à 3 heures de tête. Et surtout prenez le temps de revoir ce qui est important, tout ne l’est pas !

7)      Faites des exercices méthodologiques !

Prenez le temps de refaire vos commentaires, cas pratiques ou dissertations. Il vous suffit de reprendre vos Tds et de les refaire rapidement. Prenez vos devoirs et recherchez ce qui n’a pas été ou ce que vous pouviez améliorer.

Faites-le avec vos amis si vous en avez marre de réviser tout seul.

Prenez des check-lists pour savoir comment faire correctement un commentaire, une dissertation et un cas pratique.  Ensuite, appliquez, appliquez et appliquez. Vous n’avez pas besoin de refaire tout votre devoir. Faites justes une introduction rapide, un problème de droit et les titres de vos parties.

Ou si vous avez déjà trop fait, relisez les pour voir où vous galérez, en vous rappelant que votre but est d’avoir au minimum 10/20. Même lire les corrections des devoirs peut vous faire progresser.

1 heure par sujet suffit amplement. Par exemple, pour une dissertation, vous refaites juste un brouillon avec l’analyse du sujet, votre problématique et un plan détaillé. Pour un cas pratique, vous ressortez juste les questions implicites et explicites du sujet et vous y répondez synthétiquement au brouillon.

Le but est que vous en fassiez le plus possible pour avoir les bons réflexes le jour de l’examen et rendre un devoir qui vous permettra d’avoir au minimum 10/20. Quand vous faites des exercices, à force, vous saurez à peu près si vous aurez plus de 10/20. Donc entraînez-vous et analysez vos brouillons pour voir où ça ne va pas et comment vous pouvez vous améliorer, au pire demandez à un de vos amis comment il aurait fait si vous n’avez aucune idée ou de vous dire ce qui ne va pas dans votre devoir.

En conclusion, si vous appliquez ces 7 idées, vous aurez plus de chance de survivre à vos partiels !

Soyez le premier à publier un commentaire.