Blog

Comptez vos réussites !

Une manière de véritablement progresser, d’avancer et de continuer à être motivé à passer à l’action est de commencer à compter vos réussites et d’arrêter de compter vos échecs.

La plupart des étudiants se focalisent encore trop sur toutes les choses qu’ils font mal au lieu de se féliciter pour les efforts qu’ils ont accomplis. Il y a un peu deux manières de voir les choses ;

Soit vous apprenez en vous encourageant, en vous motivant à aller de l’avant, en constatant vos efforts, même lorsqu’ils ne sont pas payants, en vous complimentant et en vous félicitant de vos réussites.

Soit vous apprenez en vous flagellant, en vous sermonnant pour chaque erreur que vous faites et en ne voyant que ce que vous ne savez pas faire.

Beaucoup de prof ont tendance à mettre en lumière que ce qui ne va pas afin de vous faire progresser. Ils ne vous disent pas forcément ce que que vous faites correctement. Pourtant, dans l’apprentissage, il est plus facile et bénin de vous construire sur du positif que sur du négatif. Il est plus facile de progresser, de devenir meilleur, de faire plus d’efforts pour réussir si vous partez sur du positif plutôt que sur du négatif ! Certains l’ont compris et essayent de changer les choses. Mais dans la majorité des cas, on ne vous dira que ce qui ne va pas. On ne mettra jamais en lumière ce que vous faites correctement par peur que vous ne fassiez plus d’efforts. Ce qui est complétement débile ! Le système est même parfois punitif. On peut vous punir sévèrement pour chaque erreur que vous faites. Certains chargés de Tds vous lynchent pendant toute la séance parce que vous faites des erreurs. Ce qui poussent certains à ne même plus essayer quoique ce soit. Et cela peut à terme les pousser à abandonner en pensant qu’ils sont bon à rien. Leur confiance en leur propre capacité est totalement détériorée !

L’erreur est pourtant humaine ! Personne n’est parfait et c’est par l’erreur qu’on apprend. J’ai appris tout un tas de notions juridiques en me trompant. Je me souviens d’ailleurs de certaines notions ou concepts juridiques que parce que j’ai commis une erreur ! Si on apprend en se trompant, il ne faut donc jamais cesser d’essayer, de se tromper et de continuellement s’améliorer.

Cela ne veut pas pour autant dire que vous devez vivre dans un monde de bisounours où tout est beau et personne n’est méchant. C’est juste que vous devriez vous construire à partir de ce que vous savez déjà faire et vous féliciter pour ce que vous savez déjà faire au lieu de continuellement vous sermonner pour chaque erreur que vous faites ou ce que vous ne savez pas faire. Tout s’apprend ! Tôt ou tard, à force d’efforts, vous finirez par apprendre également ce que vous ne savez pas faire et parfois même à le maîtriser !

C’est un peu comme un compte en banque. Plus vous allez le remplir, plus vous aurez d’argent. Plus vous allez tirer de l’argent, moins vous en aurez. La motivation fonctionne de la même manière. Plus vous mettrez de choses positives dans votre compte en banque, plus il grossira et se garnira. Plus vous retirerez de choses positives de votre compte en banque de la motivation en ajoutant du négatif, plus vous serez démotivé et découragé !

Une manière simple de vous remotiver est donc d’ajouter du positif dans votre compte en banque. Vous n’êtes pas obligé d’attendre que ce soit une personne extérieure qui vous aide. Vous pouvez aussi vous-même commencer par vous construire à partir de ce que vous savez déjà faire. Pour cela, il faut commencer à croire en vous et en votre capacité à réussir votre année de droit.

Pour ajouter du positif, il vous suffit de construire votre motivation à partir de ce que vous faites correctement au lieu de tous le temps vous flagellez pour ce que vous ne savez pas faire.

Ma question est donc la suivante : Qu’est-ce que vous savez faire correctement ?

Tout le monde maîtrise certaines compétences en Droit. Peut-être que vous avez une bonne mémoire. Peut-être que vous savez vous mettre au travail. Peut-être que vous êtes au point sur la méthodologie juridique. Peut-être que vous savez faire des recherches. Tout le monde sait faire correctement un minimum de choses. Au lieu de vous flagellez ou de vous sermonner pour ce que vous ne savez pas faire, parce que votre chargé de Tds vous a dit que vous étiez nul ou autre, commencer déjà par voir ce que vous savez un minimum réaliser correctement.

Si vous vous sentez vraiment désespéré, tentez l’exercice suivant : Prenez un feuille de papier et listez tous ce que vous avez faire en droit. Cela va déjà vous remonter un peu le moral et vous faire vous rendre compte que vous n’êtes pas si nul que ça !

Ma seconde question est la suivante : Qu’est-ce que vous pouvez améliorer qui vous permettra d’obtenir les notes que vous désirez ?

Cette question est également cruciale pour vous construire à partir de ce que vous savez déjà faire. Qu’est-ce que vous pouvez améliorer ? Si vous voulez vraiment devenir bon en droit, cette question va vous suivre longtemps. Qu’est-ce que vous pouvez améliorer ? Une de mes chargés de Tds m’a dit un jour, tout le monde est perfectible. Je trouvais pourtant qu’elle ne l’était pas tellement elle était forte. Vous devez donc rentrer dans une démarche d’amélioration constante de vos compétences en droit. Comme vous l’avez sans doute remarqué, je ne vous demande pas ce que vous ne savez pas faire ou les choses sur lesquels vous êtes nul. La plupart des gens en se posant cette question rentre dans un cercle de lamentation interminable. Ils ne recherchent pas tellement de solutions. Ma question est plutôt formulée vers les solutions que vous pouvez envisager. Qu’est-ce que vous pouvez améliorer ?

Qu’est-ce qui pourrait être amélioré dans votre méthode de travail ?

Qu’est-ce que vous pouvez améliorer pour apprendre plus facilement vos cours ?

Qu’est-ce qui pourrait être amélioré dans votre méthodologie juridique ?

Qu’est-ce qui pourrait vous faire travailler moins en rendant des travaux de meilleures qualités ?

Qu’est-ce qui pourrait être amélioré dans vos devoirs ? etc.

Toutes ces petites améliorations cumulées vous feront avoir de notes de plus en plus élevées. Mais pour ça, vous devez réfléchir à ce que vous pouvez améliorer et appliquer les solutions que vous trouvez.

Souvenez-vous que pour rester motivé, il est préférable de vous construire à partir de ce que vous savez déjà faire, de vous construire à partir du positif. Pour cela, posez vous les deux questions suivantes :

Qu’est-ce que vous savez déjà faire ?

Qu’est-ce que vous pouvez améliorer ?

Soyez le premier à publier un commentaire.