Blog

Combien de temps travaillez-vous réellement ?

Je me suis posé récemment la question suivante : Combien de temps la plupart des étudiants travaillent réellement ?

Pour moi, beaucoup de personnes confondent encore travail et activité.

Pour moi, le travail, le véritable travail, c’est ce qui vous ramène vers votre but. En tant qu’étudiant, votre but est de réussir votre semestre et votre année. Pour cela, vous devez préparer correctement vos tds et de réviser pour les examens. Ni plus ni moins. Vos tds consistent le plus souvent à des fiches d’arrêt à réaliser, parfois des synthèses de lectures ainsi qu’un exercice méthodologique comme une fiche d’arrêt, un cas pratique, une dissertation ou un commentaire. Vos révisions consistent tout simplement à comprendre et apprendre vos cours pour les examens. Ma question est donc la suivante : Combien de temps passez-vous réellement à réviser ou à réaliser vos plaquettes de tds ?

A contrario, l’activité, c’est tous ce qui n’entre pas dans le travail. C’est un peu une catégorie fourre-tout. L’activité ressemble au travail mais ne veut pas vraiment dire que vous travaillez puisque l’activité ne vous permet pas forcément d’avancer vers votre but. En apparence, on a l’impression que vous travaillez. L’activité, c’est un peu tous ce qu’il y a autour du véritable travail. L’activité est parfois nécessaire mais pas obligatoire. L’exemple type dans le cadre d’une activité professionnelle, c’est l’employé qui passe 1h30 tous les matins sur ses mails ou qui passe 1h30 à discuter d’une difficulté dans un dossier au lieu d’appliquer la solution ou les solutions qu’il a trouvé. Certaines études démontrent que les employés de bureau ne travaillent réellement pas plus de 2 heures par jour. Ils passent le reste du temps à faire de l’activité, donc souvent 5 heures d’activités pour 2 heures de travail.

Pour un étudiant, le cas typique, c’est lorsque vous allez en BU. Il y a énormément d’étudiants qui vont en BU à partir du 8h30, reste jusqu’à 17h voir 19h mais en réalité n’ont travaillé que 3h ou 4h. 1h30 le matin et 1h30 à 2h l’après-midi. Qu’on-t-il fait le reste du temps ? Ils ont tout simplement passé le reste du temps à faire de l’activité. En apparence, ils avaient l’aire de travailler mais en réalité ils n’accomplissent rien de bien utile pour réussir leur année. Ils accomplissaient des choses qui ressemblent au travail mais qui étaient secondaires ou qui n’étaient pas tellement nécessaires voir même divertissants.

Le premier exemple type d’activité, c’est l’étudiant qui révise ses cours en discutant avec ses amis (ies) ou qui se dit réviser ses cours en étant sur Facebook ou encore en échangeant des messages avec ses amis (ies). Il est impossible de réviser en étant sur Facebook ou en échangeant des messages ou en discutant avec un ami. Vous ne serez pas assez concentré pour intégrer le maximum de connaissances en une heure de temps. En révisant de la sorte, il est sûr et certain que vous avez bien passé 3h à la BU mais qu’en réalité vous n’avez révisé réellement qu’une heure sur ses 3h. Ou encore pire, c’est ceux qui révisent devant la télé ou devant une série. Comment voulez-vous réellement réviser dans ces conditions ? C’est sûr que dans ces conditions, revoir ses cours une heure à une heure et demi le soir ne pourrait pas suffire à les intégrer. Ma question est donc : Combien de temps travaillez-vous réellement en une heure ? Combien de temps passez-vous réellement à réviser en une heure ?

En discutant avec un ami ou en étant sur Facebook, il est sûr et certain qu’en une heure, vous n’avez révisé qu’à peine 30 minutes voir moins parce que chaque interruption (message sur votre Smartphone ou notification Facebook) vous déconcentre et réduit votre efficacité !

Le second exemple type d’activité, c’est les recherches à réaliser pour un commentaire d’arrêt. Certains étudiants passent 3h voir 4h à faire des recherches. Ils ont pourtant trouvé une ou deux notes de doctrine qui expliquent de long en large l’arrêt mais cela ne leur suffit pas. Au final, ils prennent 6h ou 7h juste pour faire leur commentaire d’arrêt. Or ce temps aurait pu parfois suffire à préparer toute la plaquette de tds. Ils auraient pu arrêter leur recherche au moment où ils ont trouvé une note expliquant suffisamment bien l’arrêt. Mais non ! Ils veulent trouver toutes les notes de doctrine en rapport avec l’arrêt. Au final, un commentaire qui pourrait prendre grand max 4h à être réalisé (1h pour la recherche, 1h pour l’analyse et pour le plan et 2h pour la rédaction), ils le font en 7h voir 10h. Autrement dit, ils ont pour moi réellement travaillé 4h et ont passé 3h à 6h à faire de l’activité. Ce n’est pas tant qu’il ne faut pas faire de recherche juridique, c’est qu’il arrêter de faire des recherches lorsque vous avez trouvé ce que vous cherchez !

E-book de gestion du temps pour être plus efficace

Autrement dit, la plupart des étudiants mixent activité et travail. C’est un peu comme lorsque vous êtes à la BU et que vous discutez un peu, travaillez un, discutez un peu, travaillez un peu, faites un pause-café, passez X heures à faire des recherches alors que vous avez déjà une ou deux bonnes notes de doctrine qui vous permettrez de réaliser votre commentaire ou votre devoir, faites une pause Facebook/twister ou Instagram et travaillez encore un peu. Au final, vous avez passé toute votre journée à la BU (pour ceux qui ne vont pas forcément en cours) et  vous n’avez travaillé que 3h ou 4h. Un profane dirait : « Oh le pauvre ! Il travaille 9h à 10h par jour et il n’a même pas une mention. »

Pourtant, en éliminant toutes formes d’activités et en venant à 8h30, en ne faisant que travailler, sans allez en cours, vous ne resterez que 3h à 4h et ça vous suffirez à réaliser votre travail. Pourquoi ? Parce que vous ne ferez que : 1) Réviser 2) Réaliser vos fiches d’arrêt 3) Réaliser vos exercices méthodologiques et 4) Limiter vos recherches à une ou deux bonnes notes de doctrine.

La plupart des très bons étudiants que je connais ne travaillent pas tant que ça tout simplement parce qu’ils ne font que travailler. J’ai de nombreux camarades qui passent pas plus de 2h30 à 3h par jour à travailler. Sachant que pour un étudiant qui va en cours 2h30 à 3h par jour est un rythme important. Ils suivent et essayent de comprendre le cours (ce qui permet de mémoriser une partie du cours). Ils travaillent 1h30 à 2 heures sur leur plaquette de tds pendant les trous qu’ils ont dans leur emploi du temps et prennent au moins une heure par jour pour relire leurs cours de la journée. Enfin, ils revoient encore leurs cours le week-end ou préparent leur plaquette de tds. Ceux qui ne vont pas en cours ne travaillent pas plus que 3h à 4h30 par jour. C’était mon rythme en plus des heures de tds.

Souvenez-vous juste que pour être plus efficace dans votre travail, vous devez réellement travailler en éliminant toutes formes d’activités afin de ne vous focaliser que sur ce qui va vous permettre de réussir votre année, c’est-à-dire, l’apprentissage de vos cours et la réalisation de vos plaquettes de Tds.

1 commentaire a été rédigé, ajoutez le votre.

  1. coma

    Cet article m’a beaucoup aidé. mille merci a vous…